Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Aiglonnets : Des ennuis pour Jonas Komla aux émirats arabes unis

vendredi 29 septembre 2017

Le sélectionneur national des Aiglonnets, Jonas Komlan est-il sous les verrous aux Emirats arabes unis ? La question est sur toutes les lèvres, depuis mercredi et l’annonce sur les réseaux sociaux de l’arrestation du technicien malien par la police émirati.

Sur Facebook, on peut lire que le sélectionneur malien a été interpellé, suite à la plainte déposée par une banque locale à laquelle Jonas Komlan doit une vingtaine de millions de F cfa. Jointe le jeudi 28 septembre 2017, une source proche de la direction nationale des sports et de l’éducation physique (DNSEP) a confirmé que le sélectionneur malien a effectivement des ennuis avec la police mais qu’il n’est pas en détention. « Jonas Komlan doit 23 millions de F cfa à une banque locale. C’est cette banque qui a porté plainte contre lui. Ainsi, à son arrivée aux Emirats arabes unis, il a été interpellé par la police qui l’a gardé pendant quelques heures, avant de le libérer », a précisé notre source qui a requis l’anonymat.

« La police l’a libéré, après l’intervention du Consul du Mali à Abu Dabi et l’engagement de l’intéressé à rembourser la dette, avant son départ du pays. Au moment où je vous parle (le jeudi 28 septembre 2017, 17h, ndlr), Jonas Komlan est avec ses joueurs, mais il ne pourra pas quitter les Emirats arabes unis, avant de payer sa dette », a expliqué notre interlocuteur, en avouant son étonnement du fait que c’est le technicien malien qui a lui-même choisi les Emirats pour la préparation des Aiglonnets pour la Coupe du monde (6-28 octobre en Inde).

Lors de la Coupe du monde, le Mali évoluera dans la poule B, en compagnie de la Turquie, la Nouvelle Zélande et du Paraguay. Jonas Komlan est à la tête de la sélection nationale cadette depuis 2016 et a remporté le titre de champion d’Afrique cette année, en battant le Ghana 1-0. Avant de prendre les commandes des Aiglonnets, en remplacement de Baye Ba sacré, lui aussi, champion d’Afrique, le technicien avait d’abord dirigé la sélection nationale minime. Il a également entraîné au Burkina Faso et aux Emirats arabes unis (il dirigeait Bani Yas, une équipe de première division) et c’est lors de son bref séjour dans ce pays, qu’il a contracté la dette à l’origine de ses ennuis d’aujourd’hui.

Il faut espérer que les autorités maliennes trouveront une solution à cette affaire pour permettre à Jonas Komlan de poursuivre son stage de préparation dans la tranquillité et la sérénité. En tout cas, le technicien, tout comme d’ailleurs ses joueurs, a besoin d’être bien dans sa tête pour espérer faire quelque chose à la Coupe du monde.

Souleymane B. TOUNKARA
L’ESSOR

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques