• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Election présidentielle au Mali : l’Appel au calme du Consortium Panafricain des Observateurs Electoraux de la Société Civile Africaine et de la Diaspora en Europe

    « Cette proclamation provisoire qui provient après une centralisation et consolidation des résultats en toute transparence devant les représentants des candidats et aussi en présence d’observateurs nationaux et internationaux, notre Consortium se félicite que

    Présidentielle au Mali/ MIOE-O2A : « le 2ème tour de l’élection présidentielle … a été libre, transparente et équitable »

    « La mission Internationale d’Observation Electorale des ONG et Associations Africaines (MIOE-O2A) considère que le second tour de l’élection présidentielle du 12 août 2018 a été libre, transparente et équitable ». La déclaration a été faite Tetevi Nyatefe Eli,

    Second tour de la présidentielle au Mali : Que dit la Mission d’observation électorale de la société civile africaine ?

    "Nonobstant quelques insuffisances, La mission d’observation électorale de la société civile africaine (LA MOESCA) s’accorde pour affirmer que le deuxième tour de l’élection présidentielle du 12 aout 2018 en République du Mali s’est déroulé dans un climat apaisé,

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Abdoul Kader Traoré alias Ras Derka de la Radio Bamakan n’est plus, Baba Diarra dit Ras babina lui rend hommage

    dimanche 21 janvier 2018 , par Assane Koné

    Abdoul Kader Traoré alias Ras Derka un des Coanimateurs de l’émission Reggae « Sound of Martyrs » sur Radio Bamakan a tiré sa révérence. Cette voix que vous avez l’habitude d’entendre sur « Sound of Martyrs » et qui résonnait encore jusqu’au soir du dimanche 07 janvier 2018, a cessé d’être des nôtres depuis le mardi 09 janvier 2018 », indique Baba Diarra dans un texte pathétique. Lisez !}

    Immémoriam

    Abdoul Kader Traoré alias Ras Derka un des Coanimateurs de l’émission Reggae « Sound of Martyrs » sur Radio Bamakan a tiré sa révérence.

    Cette voix que vous avez l’habitude d’entendre sur « Sound of Martyrs » et qui résonnait encore jusqu’au soir du dimanche 07 janvier a cessé d’être des nôtres depuis le mardi 09 janvier.

    Que de combats menés pour l’émancipation de l’homme noir ,que de prises de position en faveur de l’égalité ,le respect du droit humain, que rhétoriques contre l’injustice sur toutes ses formes ,que de déterminations pour l’épanouissement de la jeunesse africaine ,que de convictions pour une Afrique débout,unie et prospère ,que de recherches menées pour la restauration et le rétablissement de la vérité historique ,notre camarade,notre compagnon ,notre complice Kader Traoré ,que lui-même avait intelligemment renversé ce nom sous l’appellation Derka, en a fait siens tous ces sacerdoces ,et pour une seule cause : L’Afrique.

    Ayant opté pour l’anglais étant comme spécialité, Derka n’avait pas seulement l’ambition de maitriser cette langue, mais de comprendre la situation de nos frères de la diaspora, ceux d’Amérique surtout, voire dans quelle mesure pourra-t-il les aider à la rédemption. Son thème de mémoire de fin d’étude à l’ENSUP, s’inscrit d’ailleurs dans ce cadre .Il la défendu avec une mention honorable .

    L’inspiration qui l’animait, l’imposait le devoir de communiquer, de partager sa pensée, de se construire avec les autres. Radio Espoir, Radio Guintan, Radio Bamakan lui ont offert leur espace à cet effet. Près de deux décennies de présence à radio Bamakan lui aura permis de consolider et de faire accepter sa voix radiophonique dans l’espace médiatique malien .Le générique de « sound of martyrs » à 18 heures 00 sonnait au rythme du clochet d’un temple. Effectivement avec une discographie riche et variée « Sound of Martyrs » peut se targuer d’être un temple du reggae.Ras Derka pesait de tout son poids dans cette balance .Au-delà du reggae sa profonde connaissance de l’histoire de la musique en général, de la politique et de la société jamaïcaine en particulier,ont fait de lui un clerc dans ce domaine .Je ne m’y trompait ,pas d’ailleurs ,en l’appelant ,par moment,le plus jamaïcain d’entre nous.

    Ayant servi dans les représentations diplomatiques étrangères au Mali, Ras Derka ne cessait de parfaire son savoir de la géopolitique mondiale et les auditeurs de l’émission en bénéficiaient à l’occasion. Le départ de Robert Mugabe, le système politique zimbabwéen, l’immigration clandestine, l’esclavage en Lybie, le pillage de la richesse africaine orchestré par Babylone sont entre autre derniers sujets abordés au cours de nos sessions.

    Le Mourasma ,le One big family qui nous réunissait tous depuis 1992 ,Ras Derka surnommé encore prince jammy, un grand producteur jamaïcain a toujours rempli ses contrats .Sociable, il n’était certes pas parfait, enclin à des erreurs, il se remettait toujours en cause si besoin est, et proposait des idées qui font avancer. Il secourait sans rien demandé en contrepartie .A notre connaissance personne ne peut arguer qu’il a eu une altercation avec Derka au sein du Mourasma. Il a toujours attendu que les esprits se calment pour faire ses suggestions .Quelle grandeur d’âme ! Combien d’homme aussi pétri de talents comme tels habitent encore cette terre ? Combien d’entre nous ferons comme lui ? Comme dira le poète « il était du monde où les plus belles choses ont le pire destin ».

    Profondément croyant, Derka observait strictement toutes les unités de prières, jeûnait et assistait comme il peut, l’indigent. Que le très haut l’accueille dans sa miséricorde. Amen.

    Physiquement absent, ta philosophie et tes convictions nous assistent, nous habitent, nous retiennent nos larmes .Ras keka ! les falashas, Ras Igo !et le studio one africa, Ras Asara ! et tout le Mourasma, le personnel de radio Bamakan, de l’ambassade de la suède au Mali vous disent give thinks et vous sait désormais reposer dans le panthéon de tous les dignes fils d’Afrique et de sa diaspora.

    Méritez votre repos éternel. Nous implorons, forever, la grâce divine pour ta cause. Qu’il soit-il. Inshalla.

    Baba Diarra dit Ras babina
    Radio Bamakan
    Email : babinadiarra@yahoo.fr

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce