Version imprimable de cet article Version imprimable | |

ACCUSE D’AVOIR MENACE DE MORT UN SERGENT DE POLICE : Kassim Traoré alias Ladry dément et va porter plainte

lundi 8 octobre 2018

Dans sa tentative d’échapper à la sanction à lui infligée par sa hiérarchie, et pour l’occasion faire diversion, le Synapol a accusé Kassim Traoré dit Ladry de menace de mort sur le sergent de police Abdramane Bagayoko. Ce dernier nie et veut porter plainte.

Vendredi dernier, des membres du Synapol ont organisé une conférence de presse pour annoncer qu’une menace de mort plane sur la personne du sergent Abdramane Bagayoko par un certain Kassim Traoré alias Ladry.

Nos investigations nous ont conduit vers le nommé Kassim Traoré dit Ladry. A Niamana, rien qu’en disant son seul nom, les gens vous guideront vers lui. Transporteur et membre d’un syndicat de transporteur, Ladry que nous avons approché avec des membres de son bureau, dans un état très serein, répond à nos préoccupations : « Je n’ai jamais été arrêté par le sergent de police Abdramane Bagayoko pour être conduit au Commissariat de police encore moins relâché par un commissaire ».

A la question de savoir s’il a une fois rencontré ou vu le commissaire Mamadou Mounkoro, Ladry a répondu : « En ma qualité de transporteur et membre de notre syndicat, il y a quelques jours, je me suis rendu au Commissariat de Kalabancoro pour demander de mettre en place une stratégie pour mieux gérer la circulation au niveau de l’ancien poste de Niamana, où nous travaillons. C’est là que j’ai vu pour la première fois le commissaire Mounkoro, qui, après explication m’as mis en contact avec le chef de la voie publique…. Quand j’ai appris que je suis cité dans une affaire de menace de mort contre le sergent de police Bagayoko, cela est révoltant. J’ai du coup approché le sergent Bagayoko, qui a fini par me dire que je n’ai rien à voir dans cette affaire. Et qu’ils ont affaire avec le commissaire Mounkoro ». Écœuré, Ladry dit avoir informé les responsables de son syndicat des transporteurs. Il promet de porter plainte contre le sergent Bagayoko et tous ceux qui l’accusent d’être un ancien fugitif et d’être la personne qui a menacé de mort le sergent Abdramane Bagayoko.

Affaire à suivre !

M.K.
Journal Hebdomadaire malien « ARC-EN-CIEL »

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques