Version imprimable de cet article Version imprimable | |

A Tombouctou, seuls les millionnaires peuvent se marier

vendredi 6 juillet 2018

Le mariage n’est pas une mince affaire dans la cité des 333 saints pour un jeune homme. Nous savons que les Tomboctiens privilégient le mariage entre jeunes ressortissants de la ville, entre familles. Mais nombreux sont les jeunes hommes qui optent pour les mariages mixtes avec des femmes d’autres localités à cause du coût exorbitant du mariage à Tombouctou selon les traditions.

Alors qu’on te demande juste des paniers de noix de cola, une valise et une dot abordable dans le sud du Mali, à Tombouctou, il faut économiser des millions pour te faire un mariage respectable.

Dans la ville sainte, les dépenses qui sont arrivées à s’imposer comme traditionnelles sont incroyables :

1. Une forte dote qui doit partir après la demande de la main de la jeune fille. Elle va de 100 000 à 1 000 000 de F CFA ;

2. Une valise bien garnie qui doit comprendre tous les accessoires dont une femme a besoin. Les habits doivent être en paire. Ça va du parfum au vernis à ongles en passant par les sous-vêtements. Le bazin riche est de mise pour l’habit de sortie de la jeune mariée. Comptez entre 200 000 et 1 000 000 F CFA ;

3. Préparer un bijou en or qui sera un cadeau pour la jeune mariée. Il lui sera remis après le tour à la chambre nuptiale. A l’origine, c’était un cadeau prévu pour récompenser (ou reconnaitre) la virginité de la jeune mariée. Maintenant on est obligé d’offrir des bijoux en argent, même quand on épouse la mère d’une ribambelle d’enfants. Il faut au minimum 150 000 FCFA

4. Payer les frais de coiffure, maquillage et location de robe de mariée, si jamais on ne t’a pas obligé à en payer une neuve. Cela peut te coûter dans les 150 000 F CFA

5. Louer des véhicules pour le cortège après la mairie et donner les frais d’essence pour certains d’entre eux, lorsqu’ils appartiennent à des amis. Il faut 150 000 F CFA , sinon plus.

6. Acheter une vache qui sera le cadeau du marié à la maman de la jeune mariée. Tu reconnais ainsi que c’est une bonne mère qui a su bien éduquer sa fille (pas d’insinuation ici).

7. Enfin, donner le Alada , qui veut dire littéralement la tradition en s C’est un cadeau que le jeune marié doit faire aux frères et sœurs et amis de la jeune mariée. Ces derniers vont voler la mariée dans la chambre nuptiale dès l’aube et la cacher dans un endroit inconnu de la famille. C’est une fois le cadeau (ou la promesse) du marié (et de ses amis) reçu, qu’ils rendent la mariée. Le cadeau peut comprendre une forte somme d’argent (de 200 000 à 500 000 F CFA), des moutons, des casiers de boissons. Les sœurs, frères et camarades d’âge de la mariée organisent une grande fête avec l’argent. Maintenant, certains font des diners auxquels sont invités toutes les deux familles.

Pour finir, sachez que je ne recommande pas au jeune homme de mettre sa femme, si difficilement mariée, enceinte la même année, car d’autres dépenses élevées accompagnent la naissance d’un nouveau-né dans la tradition tombouctienne.

Par Fatouma HARBER
https://benbere.org/cultures-malien...

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en