Version imprimable de cet article Version imprimable | |

A Tessalit, la MINUSMA utilise le sport pour promouvoir l’éducation et la cohésion sociale

jeudi 25 janvier 2018

L’Ecole d’Amachache est sortie vainqueur du tournoi de football organisé par la MINUSMA à Tessalit. C’était le 20 Janvier dernier, sur le principal terrain de sport de la ville de Tessalit, face à un public, sorti en nombre pour encourager les jeunes de la région.

Initié par la Division des Affaires Civiles de la MINUSMA, avec le soutien du contingent Tchadien, ce tournoi a regroupé quatre équipes des écoles de la zone (dont deux de Tessalit). Du 17 au 20 Janvier 2018, cette compétition sportive, parrainée par l’Honorable, Mme Aicha Belco Maiga, Députée à l’Assemblée Nationale, avait pour principal objectif de promouvoir l’éducation des jeunes, à travers un loisir sain qui est le football.

Pour permettre la tenue de ce tournoi dans de bonnes conditions, la Mission des Nations Unies au Mali a équipé les joueurs avec des maillots, des médailles ou encore des trophées. Le plus grand d’entre eux a d’ailleurs été remporté par l’équipe de l’Ecole d’Amachache, qui en finale, a battu l’Ecole d’Ahmed Ag Assalat, sur le score d’un but à zéro.

Durant ces cinq jours de rencontres, plusieurs autorités locales dont ceux des villages d’Ahamboubare (4km de Tessalit) et Amachach (7Km de Tessalit) ont, tour à tour adressé des messages de paix, de cohésion sociale et de sensibilisation aux parents d’élèves, notamment aux mères afin qu’elles scolarisent à nouveau leurs enfants.

Au terme de la compétition, Bakrane Ag Sidi Mohamed, de la section des Affaires Civiles de la MINUSMA, s’est dit très satisfait de son bon déroulement et de l’engouement du public. « Les objectifs de ce tournoi ont été atteints, » a-t-il conclu. L’Honorable Mme Aicha Belco Maiga, à elle aussi invité les parents à inscrire leurs enfants à l’école : « L’avenir d’un enfant est à l’école. Le manque de ressources humaines que la région connait est dû à la déperdition. Saisissez l’opportunité qui vous est offerte, » a-t-elle martelé.

« L’importance de l’école n’est plus à démontrer, » a renchéri le Commandant du contingent tchadien de Tessalit, le Colonel Mahamat Tom, représentant la MINUSMA.

Ce tournoi, qui est le premier depuis 2012, a permis de regrouper des jeunes de tous les horizons autour du sport pour les inciter à retourner à l’école. La condition sine qua none pour participer à ce tournoi étant d’être scolarisé.

La MINUSMA envisage de poursuivre ce genre d’activités, pour assurer le fonctionnement effectif des services de l’éducation qui, avec la santé, restent les deux secteurs fonctionnels à Tessalit, afin de favoriser la cohésion sociale dans la région de Tessalit.

Bureau de la Communication Stratégique et de l’information publique
MINUSMA-Info@un.org
http://minusma.unmissions.org

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en