Version imprimable de cet article Version imprimable | |

8ème jeux de la Francophonie/Marionnettes géantes : Le Mali remporte la médaille de bronze avec la troupe NAMA

vendredi 28 juillet 2017

En remportant le 27 juillet 2017, la médaille de bronze de la compétition dans la catégorie marionnettes géantes, le groupe NAMA offre au Mali sa 6 ème médaille des jeux de la Francophonie à Abidjan.

Le mardi 25 juillet 2017, la Compagnie NAMA avait déjà donné le ton, lorsqu’elle affrontait les académiciens d’Ivoire marionnettes de la Côte d’Ivoire, le Collectif Pi du Canada-Canada et la compagnie Mamessi du Cameroun. Il faut dire que la compétition dans cette poule était très serrée parce toutes les 4 équipes se sont retrouvées en finales.

En plus de l’esthétique des marionnettes venues du Mali, la Compagnie NAMA avait un spectacle bien monté. Intitulé « L’amitié », le spectacle a été monté autour d’un texte de Ombotimbé Boukary qui loue les mérites de l’amitié. Il faut dire que la compagnie NAMA a eu le mérite et l’intelligence de faire intervenir la danseuse Bibata Maîga en sonraï et Lamissa Traoré (acteur cinéma dans le rôle de Biton dans les rois de Ségou) en Sénoufo. La metteuse en scène Mama Koné a été sollicitée pour les paroles en français et bambara, au moment où Ombotimbé Boukary se chargeait de louer les valeurs de l’amitié en Dogon.

Comme vous le voyer un pan de la riche culture malienne est exposé dans une diversité de complémentarité pour dire à qui veut l’entendre et même à ceux qui ne veulent pas le comprendre que le Mali a été une nation avant de devenir un état.

Pour parler d’amitié, la compagnie NAMA a mis sur scène quatre ethnies maliennes (Bambara, Senoufo, Dogon et Sonrhaï). Toutes ces ethnies ont été symbolisées par une marionnette géante différente des autres en termes de phénotype, de faciès et de tenue vestimentaires. Mais, le génie de la compagnie NAMA va annihiler cette différence apparente. La mise en scène qui associe le publique à la fête, dans un jeu des marionnettes, met en valeur la solidarité pour l’affirmation de la cohésion sociale, de la paix et de la réconciliation. Certes inspirée par le vécu actuel du Mali, la mise en scène pourrait concerner plus pays africains qui se battent aujourd’hui dans des crises fratricides qui n’auraient jamais dû exister.

« Notre spectacle porte sur l’amitié sincère qui se traduit par un jeu de marionnettes qui fait que les ethnies mise en scène donne une leçon : De leur moment de joie intense comme dans celui de souffrance profonde ces véritables amis sont-là pour s’accompagner », nous a indiqué Yacouba Magassouba, directeur de la compagnie NAMA.

Nous pensons qu’en plus de la beauté du texte, du jeu des marionnettes et de la lecture qui a été faite, le tout rythmé par le son du balafon mythique qui nous rappelle la fête dans un village sénoufo, le message fort qui a marqué tous les spectateurs est : « l’amitié est faite d’amour et de tendresse de respect et de patience, de discrétion et de bienveillance, de présence à l’autre et de respect de soi ».

Il faut dire que la Compagnie NAMA est arrivée à Abidjan a avec un message fort qui n’a pas laissé le jury indifférente : « Les vrais amis sont ceux ou celles sur qui on peut compter quand notre bateau est en train de couler, même en pleine nuit. Une véritable amitié est faite de transparence, et chaque relation d’amitié est différente ».

Arrivée déjà à se classer 3ème dans cette compétition qui était ouverte prouve à suffisance que la Compagnie NAMA a du talent à revendre. Et, pendant longtemps les académiciens d’ivoire marionnettes de Côte d’Ivoire, le Collectif Pi du Canada qui se sont classés respectivement 1er et 2ème, vont pendant longtemps se souvenir que « pour recoudre le beau pagne de l’Afrique et du reste du monde, déchiré par la haine, par la guerre, le terrorisme l’immigration, l’amitié devient un privilège qu’il nous faut choyer… ».

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de