Version imprimable de cet article Version imprimable | |

8ème Jeux de la Francophonie : Où sont passées les oeuvres des artistes maliens ?

dimanche 23 juillet 2017

Arrivés à Abidjan au petit matin du 19 juillet 2017, en même temps que le reste de la délégation malienne, les artistes plasticiens maliens sont aujourd’hui très frustrés. Au moment, où les artistes des autres pays en compétition, ont leurs œuvres qui sont accrochées et exposées au Niveau de la bibliothèque nationale, les artistes maliens continuent à courir derrière leurs œuvres qui ont sûrement disparues dans la nature.

Comment comprendre que des œuvres qui ont été acheminées par DHL depuis le mois de Mai 2017, n’aient pas pu retrouver leur place dans l’exposition de la compétition dont le vernissage présidé par Dominique Ouattara, la Première Dame de la Côte d’Ivoire, a eu lieu depuis le vendredi 21 juillet 2017.

Notre compatriote Mariam Ibrahim Maïga de la Galérie Tim’Art avait été retenue pour la compétition dans la catégorie des « Arts visuels », notamment dans la discipline « Peinture » où elle devait affronter 28 autres artistes venus des pays de la francophonie. Mais, hélas , trois jours après le démarrage des jeux, il n’y a aucune trace du travail formidable de notre compatriote à l’exposition de la bibliothèque nationale.

Eli Dit Apilou Kodio devait défendre les couleurs du Mali dans la discipline « Scuplture/Installation ». Cette discipline devait mettre aux prises 22 artistes. Mais, ici aussi, il n’y a aucune œuvre de l’artiste malien.

Moussa Kalapo dont l’objectif commence à s’imposer en Afrique et dans le Monde, devait défendre le drapeau malien dans la discipline « photographie ». Dans cette discipline ce sont 29 photographes qui doivent se battre pour le trophée. Mais, en absence des œuvres de Moussa Kalapo dans l’exposition, il faut craindre que les membres du jury n’aient aucune possibilité d’apprécier son talent.

Frustrés et très révoltés, Moussa Kalapo et Eli Dit Apilou Kodio que nous avons rencontré à la Bibliothèque nationale de Côte d’Ivoire, n’ont pas caché leur mécontentement. « Il ya plus de deux mois que nos œuvres conformément aux exigences des jeux ont été acheminées par DHL à Abidjan et nous sommes surpris que nos œuvres n’ont pas été accrochées pour le vernissage », a indiqué le jeune artiste photographe Moussa Kalapo. Avant d’ajouter qu’ils sont d’autant plus surpris que le Commissaire chargé de l’exposition n’a pu trouver comme argument pour les convaincre. « Il dit qu’il est désolé que les œuvres sont bloquées à DHL à l’aéroport. Comme si l’aéroport d’Abidjan était en dehors de la Côte d’Ivoire », a-t-il indiqué.

Plus précis, Tidiane Sangaré, Directeur national adjoint de l’action culturelle du Mali, nous a indiqué que les œuvres des artistes plasticiens maliens sont arrivées à Abidjan depuis le 18 mai 2017. Surpris que ces œuvres ne soient pas là où elles devaient être, l’administrateur culturel malien a indiqué que les autorités ivoiriennes ont été saisies et des instructions ont été données de retrouver dans les plus brefs délais les œuvres des artistes maliens et peut quelques photographies d’artistes français, qui doivent être sûrement dans les magazines surchargés de DHL à l’aéroport d’Abidjan. Selon lui, les recherches seront reprises ce lundi 24 juillet 2017, dans l’espoir de retrouver les œuvres d’artistes maliennes afin qu’elles aillent occuper leur place dans l’exposition à côté des autres œuvres déjà exposées depuis le vendredi 21 juillet 2017.

A défaut, le Mali devra se contenter de la participation de Lévi Sagara qui le représente au niveau de la discipline « chanson ». Il va affronter 19 autres artistes de l’espace francophone.

Le Mali, pourra aussi espérer voir Salif Berthé, l’oiseau conteur, qui depuis quelques années écris les belles pages du conte malien à travers le monde, défendre avec brio ses couleurs dans la discipline « Contes et conteurs ». Il va affronter 19 autres artistes conteurs, aussi talentueux que lui.

Le Drapeau malien pourra aussi espérer que Levis Togo le porte haut dans la discipline « Littérature (Nouvelles) », où il affrontera 21 autres écrivains, venus des pays francophones. Ou bien encore, il va falloir croiser les doigts et prier Dieu que Boubacar Bablé Draba, retenu pour la discipline « Création Numérique » qui rentre dans la catégorie « Activités de développement », soit à hauteur d’attente.

Il y a aussi, le Groupe NAMA qui pourra peut être nous donner un sourire dans la compétitions des marionnettes géantes.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en

Paix et réconciliation au Mali : La Plateforme des femmes leaders joue sa partition

La Plateforme des femmes leaders au Mali a tenu le vendredi 31 août 2018 un point de presse dans la salle de conférence du Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CNDIFE). Lors de ce point de presse un communiqué a été lu

Travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou. Lisez l’avis d’Appel d’offres ouvert !