• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    L’adoption de la Loi relative aux défenseurs des droits de l’homme : une avancée majeure qui nécessite des mesures d’application pour une protection effective et efficace

    Bamako, le 26 Janvier 2018 : Les organisations œuvrant au Mali pour la défense des droits de l’homme se réjouissent de l’adoption par le gouvernement malien de la loi relative aux défenseurs des droits de l’homme. Cette promulgation intervient à la suite d’un

    Le Chemin des Tirailleurs à Sorano, le samedi 10 février 2018

    La Compagnie du Théâtre national Daniel Sorano du Sénégal et le Théâtre de la Mascara de France présentent la pièce de théâtre « Le Chemin des Tirailleurs », le samedi 10 février 2018 à 17 H à Sorano. Cette coproduction théâtrale est

    Littérature : Yoro Ba rime pour l’Afrique

    L’auteur Yoro Ba publie « Afrique où la rime partagée » chez Baobab Edition. La cérémonie de dédicace de l’ouvrage est prévue, le samedi 3 février 2018 à 16 heures à KeurBirago, siège de l’association des écrivains du Sénégal, sous la présidence de Monsieur Abdou Latif

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    8E TRIANGLE DU BALAFON A SIKASSO : La Troupe Banzani Thera enlève le prix Lamissa Bengaly

    mardi 14 février 2017 , par Assane Koné

    Après 48 heures de compétition entre les troupes de balafon du Burkina, Cote d’Ivoire, Guinée et Mali, le jury a délibéré. C’est la troupe Banzani Thera du Mali qui enlève le prix Lamissa Bengaly doté de 1, 5 millions F CFA.

    Les rideaux sont tombés samedi 11 février sur la 8e édition du festival international de balafon. 72 heures durant, ce sont les troupes de balafon du Mali, Burkina, Cote d’Ivoire, Guinée qui ont communié autour du balafon, instrument intégrateur et fédérateur. Après 48 heures de compétition entre les troupes des pays participants excepté le Sénégal (observateur) dans la salle Lamissa Bengaly : c’est la troupe Banzani Thera du Mali qui remporte le premier prix –prix Lamissa Bengaly) doté de 1,5 millions F CFA, celui de l’Intégration revient au burkina-faso avec le groupe Bolomakote qui s’adjuge un million de F CFA. Le groupe Keibafon de la Côte d’Ivoire boucle le trio gagnant en remportant le prix de la Ville de Sikasso avec 750 000 F CFA

    Pour cette édition, le ministère de la Jeunesse et de la Construction citoyenne a offert un prix. Il s’agit du prix du jeune instrumentiste. Ce prix a été décerné à l’ivoirien Lassi Ouattara de la côte d’Ivoire avec 250 000 F CFA en poche. Le prix Virtuoses du ministère de la culture est revenu au Burkina doté de 200000 F CFA.

    Le prix du plus vieil instrumentiste a été remis au Guinéen de l’Ensemble instrumental et chorale de la Guinée 250 000 F CFA.

    La soirée du samedi a été consacrée aux troupes gagnantes et à celle du Sénégal.
    Pour le ministre de la Culture du Mali, Ramatoulaye Diallo, il n’y a pas eu de vainqueur ni de vaincu pour le festival international de balafon. Le seul vainqueur c’est le balafon « L’école du balafon peut se réjouir de la qualité produite lors de cette 8ème édition et le vainqueur est et restera cet instrument mythique ».

    A.S.

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce