Version imprimable de cet article Version imprimable | |

50ème Session du Comité Exécutif de l’ACNOA : Les experts du sport souhaitent la construction de grands centres d’entrainement sur le continent

mardi 7 février 2017

Les travaux de la 50ème session ordinaire du comité exécutif de l’ACNOA, ouverts le vendredi 3 février 2017 à l’Hôtel Salam, Sous le haut parrainage de Mme la Première dame Aminata Maïga, ont été clôturés par une conférence de presse, le samedi 4 février 2017. Un budget de la réalisation pour le progrès des sportifs africains provenant de la solidarité olympique, a été annoncé.

Cette rencontre de la presse nationale et internationale par le Président de l’ACNOA, Lassana Palenfo, a enregistré la présence de son vice-président et Habib Sissoko, président du CNOM.

En ce qui concerne les ambitions du bureau de l’ACNOA, les experts du sport souhaitent la construction de grands centres d’entrainement pour les athlètes africains, l’octroi de bourses aux sportifs dans toutes les disciplines et les formations des entraineurs aux nouvelles disciplines.

Le bureau dirigé par Lassana Palenfo, compte tout mettre en œuvre pour multiplier les bourses de formation sur l’arbitrage et le management sportif en créant des conditions favorables permettant aux sportifs africains d’être plus performants et compétitifs sur l’échelle internationale.

« Les grands centres d’entrainement créés au Sénégal et au Maroc seront renforcés et d’autres seront créés dans plusieurs autres pays africains » a promit le président de l’ACNOA. En poursuivant la création des Olympe-Africa, petits centres d’entrainements à l’intérieur du pays comme ceux de Banankabougou et Markala, dira M. Palenfo, ces centres, multisports permettent aux jeunes qui ne sont pas dans les villes de faire du sport, et doivent s’autofinancer. Il a souligné que leur but est de faire en sorte que les athlètes soient formés en Afrique.

Le président de l’ACNOA a également promis de mettre en œuvre un moyen de communication interne et externe en vue d’avoir des partenaires et être soutenu à un très haut niveau par les comités internationaux afin d’être autonome financièrement. Le cas du dopage, qui est un phénomène à combattre en créant des centres de formation et d’entrainement et en empêchant la loisivité, a été un point essentiel souligné par les experts. Car un athlète bien formé et bien entrainé qui travaille sérieusement évite de prendre la drogue.

Concernant l’organisation des jeux Olympiques en Afrique, dira Habib Sissoko, le président du Comité National Olympique du Mali, il faut beaucoup de moyens. Il a ajouté qu’actuellement, nous ne sommes pas en mesure d’organiser ces jeux, « mais avec le temps l’Afrique en sera capable » a-t-il indiqué.

Bintou COULIBALY (stagiaire)

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques