Version imprimable de cet article Version imprimable | |

2ème édition de Ségou’Art : Le Festival sur le Niger 2019 se propose de faire de Ségou une ville lumière

mardi 22 janvier 2019

La Fondation du Festival sur le Niger a décidé d’innover dans l’organisation de l’édition 2019 du Festival sur le Niger qui aura lieu du 1er au 9 février 2019. Et cette grande innovation se matérialisera dans le cadre de l’édition 2019 du Festival sur le Niger par l’organisation de la 2ème édition de Ségou’Art : Salon d’Art contemporain du Mali. L’évènement phare de la culture en Afrique de l’ouest était le 19 janvier 2019, au centre d’une conférence de presse organisée à la Fondation du Festival sur le Niger à Ségou.

C’est désormais clair pour tous. L’édition 2019 du Festival sur le Niger aura lieu du 2 au 9 février 2019. Mais, déjà les activités commenceront le 31 janvier 2019. Seulement, en plus des traditionnelles composantes de la manifestation, les organisateurs ont décidé d’organiser la 2ème édition de Ségou’Art, qui dévient du coup la grande innovation de cette année.

Présidée par Biramou Sissoko, Gouverneur de Ségou, la conférence de presse de lancement de la 2ème édition de Ségou’Art/Festival sur le Niger 2019, a enregistré la participation de Nouhoum Diarra, Maire de Ségou. Elle a été animée par Mamou Daffé, qui devient le Directeur artistique de la manifestation, Attaher Maïga, coordinateur général de la 2ème édition de Ségou’Art/ Festival sur le Niger 2019, et par les responsables des différentes composantes de la manifestation.

D’entrée de jeu, Attaher Maïga a indiqué que Ségou’Art est une initiative de la Fondation Festival sur le Niger. Selon lui, ce n’est rien d’autre qu’un format créatif et innovant du Festival sur le Niger qui cadre mieux avec le contexte actuel du pays. « Même si Ségou’Art 2 met un accent particulier sur l’Art contemporain, il reprend toutes les composantes du Festival sur le Niger », s’est-t-il voulu rassurant. Pour cela, il dira que la manifestation a été conçue pour répondre à toutes les attentes des 30 000 festivaliers attendus à Ségou.

En plus de ses composantes traditionnelles que sont les concerts géants, le théâtre, la danse, les conférences, la foire artisanale et agricole, la caravane culturelle pour la Paix, les manifestations traditionnelles et la sauvegarde de l’environnement, le Festival sur le Niger a décidé cette année de réserver une place de choix à l’art africain contemporain. « Ségou’Art 2 a été conçu pour réunir les galeristes, les collectionneurs, les amateurs d’art, les critiques d’art autour des œuvres des jeunes talents émergents de l’Afrique et d’ailleurs », a indiqué Attaher Maïga. Avant d’ajouter que cette manifestation se propose de faire connaître les jeunes talents, d’engager une réflexion sur le développement des arts visuels en Afrique, et de créer les conditions optimales de leur émergence. « Ce salon vise à permettre aux galeristes, aux collectionneurs et professionnels de l’art de découvrir les nouvelles figures de la création contemporaine africaine », a-t-il indiqué.

En ce qui concerne le choix du thème « Ségou Yelen/lumière de Ségou », le Coordinateur général de l’évènement dira que cela vise à magnifier la cité légendaire de Ségou, ancienne capitale du Royaume Bamanan. « A travers ce thème, nous souhaitons mettre la lumière sur toute la créativité de la ville et ses richesses culturelles et touristiques, et la particularité de son architecture », a-t-il déclaré.

Pour cette édition, le Festival sur le Niger propose trois concerts géants thématiques. Selon Attaher Maïga, il aura une soirée manding, une soirée nomade avec la Caravane pour la Paix et la soirée hip-hop. Il a aussi indiqué que Ségou’Art 2019, c’est aussi la foire internationale artisanale et agricole, sans oublier les conférences débats. « L’édition du festival sur le Niger de cette année a été conçue pour inciter à venir découvrir la magie de Ségou », a ajouté Attaher Maïga. Avant d’annoncer une édition très enrichie et très créative, imaginée pour faire de Ségou, pendant au moins 9 jours, au lieu de 4 jours, la capitale culturelle de l’Afrique.

« Nous vous invitions à venir découvrir la magie de Ségou »

« Vous m’avez connu Directeur du Festival sur le Niger, mais cette année, je deviens le directeur artistique pour passer la main la main dans la vision de notre institution », a indiqué Mamou Daffé, ancien Directeur du Festival sur le Niger, devenu Directeur artistique à la faveur de cette édition. « Comme vous le constatez, compte tenu du contexte dans lequel se trouve notre pays, nous avons décidé cette année dans le cadre du Festival sur le Niger de mettre beaucoup plus l’accent sur l’art africain contemporain », a ajouté Mamou Daffé. Selon lui, pour cette édition, même si une scène sera montée pour des concerts dans la journée au bord du fleuve, sur le Quai des Arts, la scène des grands concerts sera dans la cour de la Fondation Festival sur le Niger.

Dépasser la barre des 200 millions de chiffres d’affaires lors de la Foire

« L’une des composantes majeures du festival sur le Niger, reste la foire internationale qui crée un pont entre la culture et l’économie », a déclaré Djibril Guissé, responsable de la Foire internationale artisanale et agricole. Selon, pour cette édition, ce sont des participants en provenance de 20 pays qui sont attendus, pour au moins 30 000 visiteurs. « Et, cette année, toutes les dispositions ont été prises pour rehausser la qualité de l’organisation de la foire, afin que les acteurs de l’économie qui seront présents pussent dépasser le chiffre d’affaire global de 200 millions de FCFA de l’édition passée. « Cette année, nous allons mettre l’accent sur le papillonnage pour des catégories de produits », a-t-il indiqué.

Dans le Cadre de la Caravane pour la Paix, Mohamed Doumbia qui en est le responsable de la composante, a annoncé qu’en plus de la soirée nomade, il est prévu d’organiser des rencontres communautaires, sous des tentes touaregs pour aider à la cohésion sociale. Pour sa part, Awa Soumaré est intervenue pour donner des précisions sur la performance « Côori Sô ». Selon elle, cette manifestation programmée pour se tenir le 1er février 2019, au Centre Kôré de Ségou, a été conçu dans un partenariat avec OXICA Production. « Elle vise à créer un cadre d’exposition et d’appréciation entre créateurs et consommateurs pour la promotion et la valorisation de nos produits locaux, notamment le coton », a-t-elle indiqué. Avant d’ajouter que ce sera une rencontre entre artisans passionnés du textile, dans un environnement où la diversité et la richesse de la région seront présentées.

« Cette année à travers le thème Ségou Yelen, nous voulons mettre en lumière le travail de nos artistes dans une démarche artistique à travers l’art lumineux », a indiqué Mamou Daffé. Avant d’ajouter qu’il souhaite faire de Ségou une ville lumière.

Partenaire stratégique du Festival sur le Niger, Nouhoum Diarra, Maire de Ségou, a mis un accent particulier sur l’importance de cette manifestation culturelle pour la région de Ségou. Selon lui, le Festival sur le Niger a porté le nom de Ségou au delà des frontières maliennes. « Cet évènement nous tient à cœur », a-t-il déclaré. Avant d’ajouter que la population de Ségou tient au Festival sur le Niger et le porte comme un bébé précieux. « L’innovation n’est pas une rupture et je salue cette innovation qui va rendre plus grand et plus beau notre festival », a-t-il indiqué. Nouhoum Diarra a indiqué que la Mairie de Ségou accompagnera comme d’habitude la réussite de cette manifestation. Pour cela, il a annoncé l’arrivée d’une forte délégation de Richmond aux Etats-Unis, dans le cadre du partenariat qui lie la ville de Ségou à Richmond. « On est ensemble. Nous allons encore une fois de plus émerveiller le monde », a-t-il conclu.

Très engagée pour la réussite de cette édition du Festival sur le Niger, Biramou Sissoko, le Gouverneur de Ségou, a fait le déplacement pour participer à la conférence de presse. Il a rappelé l’importance de cette manifestation pour la région de Ségou et pour le Mali. « Le Festival sur le Niger participe de la promotion de la destination Mali à travers le monde », a-t-il déclaré. Avant de soutenir qu’il n’y a pas d’activité culturelle qui draine autant d’étrangers à destination de notre pays. Pour cela, il dira que le Festival sur le fleuve Niger se tient à Ségou, mais reste un évènement à portée nationale. Il a aussi mis un accent sur la contribution de l’événement au développement de l’économie locale à travers l’hôtellerie, la restauration, le transport et la consommation des produits agricoles. Mais, le gouverneur à inviter les uns et les autres à capitaliser les milliers de liens humains qui se créent entre les festivaliers venus d’horizons divers.

Le Gouverneur de Ségou a rassuré par rapport aux dispositions pour assurer la sécurité de la ville de Ségou pendant le festival. « En plus du dispositif classique, nous comptons mettre en place des hommes et des moyens pour sécuriser la manifestation », a-t-il indiqué sans trop de détails.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.