• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Le Parti SADI réaffirme son soutien et sa solidarité au peuple et au Gouvernement bolivariens

    Le Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI) salue l’engagement et le courage du peuple Vénézuélien qui a participé de façon massive et éloquente à la mise en place, le 30 juillet 2017, d’une constituante pour surmonter de façon

    L’ultimatum de « ANTE A BANA » : Ce qui est prévu après le 15 août 2017

    « Plateforme « ANTÈ A BANA - Touche pas ma Constitution ! », organisera une marche pacifique le mercredi 16 Août 2017 pour exiger la mise en accusation de Mr Ibrahim Boubacar Keïta pour haute trahison afin qu’il soit démis de ses fonctions de Président de la

    Crise malienne : Accusée la France réagit

    Accusée par de nombreux maliens, souvent dans la presse ou sur les réseaux sociaux, d’être la principale instigatrice de la crise malienne, la France réagit. Lisez le communiqué publié à cet effet par l’Ambassade de France au Mali ! Communiqué

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Musique : Naba Traoré et Kaladjula Band en concert le samedi 3 décembre 2016 à l’Institut Français

    jeudi 1er décembre 2016 , par Assane Koné

    « Farafin Moussow à l’honneur » est un concept donné par l’Institut français du Mali, à la soirée de concert prévue pour le samedi 3 décembre 2016. Elle sera animée par l’Artiste Auteur, compositrice, interprète, Naba Traoré et Kaladjula Band, un groupe Musical du Mali. L’information a été donnée lors d’une conférence de presse organisée par l’Institut français le mardi 29 novembre 2016.

    Selon la directrice de l’Institut français du Mali, Mme Corine, le Concept « Farafin Moussow » est parti du fait que très peu d’artistes chanteuses passent sur la scène à l’Institut. Donc, il vise à leur donner plus de visibilité et permettre à leurs fans de savourer leurs prestations. « Il était important pour nous de mettre un coup de projecteur sur la consécration féminine. Car nous avons constaté que dans notre programme, il ya peu de prestations féminines. C’est pourquoi, nous avons organisé ce concert qui, d’ailleurs intervient au moment où les femmes subissent des violences conjugales. Vu le talent de l’artiste Naba Traoré et l’énergie de Naini Diabaté et de son groupe Kaladjula Band, c’est une belle affiche qui permettra au public malien de mieux découvrir ces artistes.

    A mon micro, je fais mon petit pont !

    Pour Naba Traoré, artiste auteur et compositrice, les violences physiques et psychologiques faites aux femmes sont en mode au Mali. La société n’a pas pris conscient de ce fléau. Il est temps que les maliens soient plus en plus regardant sur ce phénomène qui n’honore pas la société et l’humanité toute entière. « Aujourd’hui, dans nos villes ou village, du jour comme de nuit, il n’est pas rare de voir une femme violentée par son conjoint. A cela, s’ajoute la violence psychologique. Je crois que le mariage n’est pas fait pour le malheur, mais pour le bonheur. Le plus souvent ces femmes sont obligées de rester parce qu’elles ont peur d’être indexées par la société », a-t-elle avancé.

    Ainsi, dans le cadre de son projet la lutte contre les violences faites aux femmes dénommé « j’en suis une » pour dire qu’elle est une femme aussi, l’artiste talentueuse ne tardera pas à se faire remarquer par ONU Femmes Mali lors d’un panel de discussion qu’elle a animé.

    Par son engagement dans la lutte pour le développement et l’épanouissement intellectuel, elle s’est investi, grâce à la musique, à dénoncer les violences physiques et psychologiques faites aux femmes. Et de rappeler aussi les justices non rendues et la place qu’occupent ces dernières dans la construction de la paix nationale au Mali. « A mon micro, je fais mon petit pont », a-t-elle déclaré.

    Partant, elle a promis qu’elle donnera une prestation à la hauteur du souhait et qu’il y aura de nombreuses surprises.

    En abondant dans le même sens, Naini Diabaté, artiste chanteuse et leader du groupe Kaladjula Band a invité ses fans à sortir massivement pour assister à cette soirée splendide.

    Kaladjula Band est le premier groupe malien composé uniquement d’artistes femmes. Les 7 musiciennes portent la voix des femmes de demain et se livrent à une prestation scénique unique. Ce groupe incarne et valorise l’émancipation de la femme et chante un monde où le respect de l’autre est une valeur universelle.

    Moussa Mallé Sissoko

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce