Version imprimable de cet article Version imprimable | |

VIOLENCES PREELECTORALES EN COTE D’IVOIRE : Cinq maliens y perdent la vie

jeudi 29 octobre 2020

Selon le Conseil de base des maliens de Côte d’Ivoire, ce sont 5 de nos compatriotes qui ont perdu la vie dans les violences qui ont eu lieu du 20 au 22 octobre 2020, en Côte d’Ivoire, dans la ville de Dabou.

Localité située à environ 40 Km d’Abidjan, la ville de Dabou a été le théâtre de manifestations violentes dans le cadre du boycott actif de la campagne présidentielle décrétée par l’opposition ivoirienne.

Malheureusement, l’on dénombre de nombreux maliens parmi les victimes. Sur les 57 blessés, le Conseil de base des maliens de Côte d’Ivoire a dénombré une dizaine de nos compatriotes. Et, parmi les 8 morts, la communauté malienne de Dabou regrette la perte de 4 personnes.

La 5ème perte en vie humaine a été enregistrée du côté de Bongouanou, ville du Centre – Est, située à environ 200 km d’Abidjan.

« Compte tenu de la recrudescence des violences dans le pays, le Président du CBMCI, Hamet Diawara demande à tous les Maliens de Côte d’Ivoire de s’abstenir de tout acte et agissements pouvant nuire à la cohabitation entre Maliens et Ivoiriens. Il invite chacun à la plus grande prudence et leur demande de limiter les déplacements au strict minimum », indique un communiqué du Conseil de base des maliens de Côte d’Ivoire.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav