Version imprimable de cet article Version imprimable | |

UCAO-UUBa : Une université engagée dans le savoir scientifique des étudiants

jeudi 29 octobre 2020

L’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest (UCAO) est unique en son genre. C’est la seule université éclatée en des unités universitaires en Afrique de l’Ouest pour permettre à tous les étudiants et étudiantes, aux chercheurs d’être proche de l’université, de recevoir ou de donner la formation qu’il faut. Dr l’Abbé Clément Lonah, président de l’Université Catholique de l’Afrique-Unité Universitaire à Bamako (UCAO-UUBa), nous parle de son institution.

Comment se présente l’UCAO en Afrique de l’Ouest ?

L’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest a été fondée en 2000 à Conakry. Elle est éclatée en plusieurs unités universitaires en Afrique de l’Ouest. Ce sont : l’UCAO mère à Abidjan ; Unité Universitaire à Bamako, ouverte en 2007 avec une filière de base ‘’les sciences de l’éducation’’. Mais avec la demande du marché, d’autres filières se sont ajoutées, telles que le Droit, Journalisme et la Communication, Sciences Economiques et de Gestion et les Sciences humaines. Mais, d’autres filières sont en voie d’être ouvertes.

A Conakry, la filière de base est : les Sciences politiques. Au Burkina Faso, on retient la filière Agroalimentaire. Au Benin, il s‘agit de la filière Agro-industrie. Au Togo, c’est l’informatique. Au Sénégal ce sont les Sciences économiques et de gestion. A Yamoussokoro en Côte d’Ivoire, on a une filière qui n’est pas encore fonctionnelle, mais, elle sera consacrée aux Sciences de la santé.

L’UCAO est l’unique université éclatée en des unités universitaires en Afrique de l’Ouest. Cela a été voulu pour permettre à tous les étudiants, aux chercheurs d’être proche de l’université, de recevoir ou de donner la formation qu’il faut.

Quel est le thème de l’année académique 2020-2021 et pourquoi ce choix ?

Pour ce qui concerne l’Unité Université à Bamako, le thème de l’année académique 2020-2021, est « osons l’innovation numérique à l’UUBa face au défi actuel du savoir et de l’humain ».

Ce thème est né de l’expérience que nous venons de traverser avec la pandémie du Corona Virus qui a affecté non seulement les aspects financiers et les aspects académiques. Parce que, les écoles ont été obligées de fermer chez nous de mars à septembre 2020. Cela nous a bousculé à innover dans le numérique en poursuivant nos suivis pédagogiques des étudiants par les cours en ligne. Pour cela l’université s’est dotée d’une plateforme pour pouvoir donner les cours en ligne.

Déjà tous nos étudiants sont inscrits et nous commençons à exploiter cet instrument. Avec les cours en ligne, on s’est très bien débrouillé à l’UCAO de Bamako, car nous sommes la seule université à avoir bouclé les programmes 2019-2020 à temps.

Comment l’UCAO-UUBa évolue dans le numérique ?

Nous avons mieux organisé le site web. Ce qui permet de donner toutes les informations concernant l’université et de joindre tous nos partenaires. En plus de cela, l’université a des logiciels académiques et financiers qu’elle développe pour le traitement rapide des dossiers. Aussi, elle a adhéré à une bibliothèque numérique ‘’CAIRN France’’ qu’elle exploite pour permettre la recherche scientifique et avoir toutes les informations nécessaires sans se déplacer.

On a aussi construit une grande bibliothèque physique sur place. Mais, nous décidé d’enregistrer et de codifier les livres en vu de les numériser pour que les étudiants et les professeurs puissent avoir un accès facile.

Quelle sont les Missions de l’UCAO ?

C’est l’intégration sous régionale. Nous facilitons la mobilité des étudiants et des professeurs pour acquérir et ou transmettre le savoir. Ensuite, la mutualisation des compétences, c’est-à-dire, nous faisons venir des compétences sérieuses d’ici et d’ailleurs dans l’espace de l’Afrique de l’Ouest, des gens qui ont de bonnes formations. Le troisième, c’est l’excellence qui peut être bénéfique pour les étudiants, pour notre pays et pour toute l’Afrique de l’Ouest.

Quelles sont les conditions d’inscription à l’UCAO ?

Pour s‘inscrire à l’UCAO, il faut avoir le diplôme du bac ou l’équivalent ; avoir fait d’autres formations qui bénéficie du système d’équivalence. Avec ça, on peut être reçu à l’UCAO de partout en Afrique.

Au Mali, on fait des tests en vue de contrôler le niveau, à partir de cela, nous pouvons ou ne pas retenir les candidats. Une fois que ces conditions sont remplies, si tous les dossiers sont fournis, on s’inscrit à l’académie et les règlements financiers se seront dans les services financiers.

La formation à l’UCAO est très recherchée sur le marché de l’emploi et est rentable. Quand il y a les concours nationaux, ce sont les étudiants de l’UCAO qui réussissent plus.

Nous sommes en train de nous préparer pour pouvoir servir tant que possible notre pays et toute l’Afrique de l’Ouest, dans le domaine de la science, de la formation de qualité. Je lance un appel à la population et plus particulièrement aux parents, de faire profiter à leurs enfants, l’opportunité, des formations scientifiques et de qualité que l’UCAO donne.

Bintou COULIBALY
ARC EN CIEL

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav