Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Transition malienne/CAFO : « Mme Dembélé Ouleymatou Sow ne représente pas les femmes du Mali »

samedi 26 septembre 2020

Comment Mme Dembélé Ouleymatou Sow s’est retrouvée au niveau du Collège de désignation du Président et du Vice-président de la Transition ? Dans un communiqué radiodiffusé, les femmes du Mali, regroupées dans la CAFO, disent que Mme Dembélé Ouleymatou Sow ne saurait les représenter pour quoi que ce soit au Mali. Selon elles, elle ne représente que sa seule personne.

« Nous, membres de la Coordination des Associations et ONG Féminines du Mali (CAFO) avons constaté depuis quelques années des agissements et prises de positions de Madame Dembélé Ouleymatou Sow au nom de la Coordination des Associations et ONG Féminines du Mali qu’elle ne représente pas depuis sa suspension de cette structure en 2010 ». C’est la substance d’un communiqué Radiodiffusé publié le 25 septembre 2020, par Mme Barry Aminata Touré, Présidente de la CAFO.

Dans ce communiqué, au nom des femmes du Mali, Mme Barry Aminata Touré a déclaré : « nous avons été surpris de la voir représenter la Présidente de la CAFO dans des instances et siéger au sein du Collège de désignation du Présidente et du Vice-président de la transition comme représente des femmes au nom de notre structure alors qu’elle a été suspendue et ensuite radiée de la CAFO lors de l’Assemblée Générale tenue les 22 et 23 Août 2019 à Bamako ».

Les femmes de la CAFO disent que leur communiqué vise à « attirer l’attention des maliens et maliennes, l’Administration publique et aussi les Partenaires Techniques et Financiers sur cet état de fait ». Elles sont convaincues qu’ « une telle pratique ne peut que fragiliser davantage notre jeune démocratie et ne pourra jamais contribuer à bâtir le nouveau Mali auquel nous aspirons tous et toutes ».

Et, plus grave. Si rien n’est fait par les autorités pour mettre fin à ces agissements de Mme Dembélé Ouleymatou Sow, les femmes du Mali disent : « nous membres de la CAFO, ne tolérons plus les agissements de cette dame au nom de notre structure ».

Cependant, « soucieuses de l’apaisement du climat social » et engagées à mobiliser les organisations et associations des femmes membres de la CAFO à soutenir les plus hautes autorités de la transition, les femmes de la CAFO ont décidé de faire une alerte afin que la situation ne dégénère pas en affrontement.

Etant attendu que la division des femmes du Mali n’est pas de nature à contribuer à leur mobilisation pour les actions de développement, les autorités de la transition doivent urgemment prendre des dispositions pour régler définitivement cette question de la CAFO, afin la cohésion et la quiétude reviennent dans les Associations et autres ONG féminines du Mali.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav