Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Société des Brasseries du Mali : L’engagement pour un environnement meilleur

jeudi 17 mai 2018

Mohamed Aly Ag Ibrahim, ministre du développement industriel a présidé le mardi 15 mai 2018 la cérémonie de présentation de la politique de responsabilité sociale et environnementale (RSE) de la Société de Brasserie du Mali (BRAMALI). Elle s’est déroulée au sein de l’usine à Banankoro, en présence de Benjamin Bronne, directeur général de la BRAMALI, de Vital Mwemerabugabo, directeur de qualité de la BRAMALI. C’était à la faveur d’une conférence de presse.

Cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre de l’accélération du développement industriel du Mali, sous l’impulsion du Chef de l’Etat, a été l’occasion pour cette société de présenter le logo de sa RSE. Il montre BRAMALI dans son environnement entourée par la terre, l’eau et le maïs malien qui va continuer à alimenter l’usine pour produire de plus en plus d’agréables boissons.

« Cette politique, j’en suis convaincu, traduit la nouvelle vision et l’engagement volontaire des responsables de BRAMALI à intégrer les préoccupations sociales et écologiques liées à leurs activités dans une démarches sociétale », a déclaré Mohamed Aly Ag Ibrahim, ministre du développement industriel. Le ministre Ibrahim a ajouté que la problématique de la responsabilité sociale et environnementale des entreprises interpelle aujourd’hui tous les acteurs industriels à faire face aux impacts de leurs décisions ou de leurs activités sur la société et l’environnement et dans leurs relations avec leurs partenaires. Avant de dire que la BRAMALI, en prenant l’engagement à travers une politique RSE, met au cœur de ses activités des valeurs qui ont pour but de respecter les principes de développement que sont l’environnement, le social et l’économie. Selon lui c’est dans ce cadre que les autorités sous l’impulsion du Chef de l’Etat, se sont engagées à réduire la pauvreté en apportant un soutien accru à l’industrie du pays. Pour cela il a lancé un appel à toutes les autres unités industrielles de s’inspirer du modèle de BRAMALI.

« Les défis aujourd’hui à l’activité industrielle sont énormes », a-t-il estimé. Cependant, en s’appuyant sur des valeurs qu’elle s’est choisies selon lui, BRAMALI se donne les moyens d’un développement certain. Il dira que BRAMALI est une entreprise citoyenne.

Benjamin Bronne, directeur général de la BRAMALI, a rappelé que depuis plus de 30 ans, BRAMALI est un acteur économique, social et citoyen majeur au Mali. Un acteur qui emploie directement près de 400 personnes. Un acteur qui est un des plus grands contributeurs privés maliens. Et un acteur qui fait chaque jour des efforts conséquents pour mettre à la disposition de ses consommateurs des produits de grande qualité, mais aussi pour améliorer son environnement.

« Notre environnement commence avant tout par notre usine et nos méthodes de travail », a-t-il déclaré. Avant de dire que c’est pourquoi BRAMALI a beaucoup travaillé en tant qu’équipe unie et soudée, et obtenue les certifications ISO 9001 et FSCC 22000. C’est aussi la raison pour laquelle, « nous voulons aller plus loin, en nous engageant dans le processus de certification ISO 45001 et 14001 », a-t-il indiqué.

L’environnement de la BRAMALI selon son directeur s’étend aussi à ses voisins, ses partenaires et à la population au sens plus large. Ce qui les encourage et les stimule à réaliser des efforts permanant de bénéficier d’un accès à une ambulance, en donnant accès à l’eau, en développant une formation en agriculture bio, en permettant d’accéder au centre médical.

La société de Brasserie du Mali a indiqué Benjamin Bronne, verse chaque année 15 milliards de FCFA à l’Etat malienne. « Nous nous engageons à faire tous les jours mieux, que ce soit sur le plan commercial, social et environnemental. Nous n’avons aucun intérêt particulier que de contribuer au développement de l’agriculture malien », a-t-il confirmé.

La mission de la BRAMALI telle que évoquée par Vital Mwemerabugabo, directeur de qualité de la BRAMALI, est de rassembler les maliens autour de boissons rafraichissantes, de haute qualité, et toujours disponibles au meilleur prix. Elle a comme vision d’être le leader national dans la production et la distribution de boissons de qualité, à travers un réseau de distribution performant et au service des clients. Comme chaine des valeurs selon lui, BRAMALI répond à la qualité, à la performance, à la responsabilité, à la collaboration, elle a aussi la fierté et le respect.

La démarche de RRSE selon lui se focalise sur quatre piliers clés, d’une grande importance pour l’avenir de l’entreprise ainsi que pour les générations futures : protéger les ressources vitales, réduire sa consommation énergétique, promouvoir la prospérité dans la communauté et promouvoir la santé et sécurité.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques