Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Sensibilisation sur le fléau de la mortalité néonatale et infantile : La Fondation Babani Koné organise une soirée gala le 24 décembre 2016

samedi 24 décembre 2016

En prélude à la soirée gala de sensibilisation et de plaidoyer pour la réduction de la mortalité maternelle néonatale et infantile prévue pour le samedi 24 décembre 2016, la Fondation Babani Koné a tenu un point de presse le vendredi 23 décembre 2016 à la Maison de la presse. Il a été animé par l’artiste Babani Koné, présidente de la fondation et Sékou Tounkara, secrétaire général de la Fondation. Étaient présents à cette rencontre les représentants du ministère de la santé et de l’hygiène publique et de la compagnie aérienne Bruxelles Air line.

La morbidité et la mortalité maternelle néonatale et infanto juvénile demeurent un problème majeur de santé publique dans notre pays. C’est conscient de ce fléau que la Fondation Babani Koné organise une soirée gala le samedi 24 décembre 2016 au Grand Hôtel de Bamako à partir de 21H.

Cette soirée est une activité de mobilisation sociale et de plaidoyer. Elle rentre dans le cadre de la fête du réveillon du nouvel à travers laquelle le groupe Babani Koné émerveille les Bamakois en partenariat avec la campagne « Tous et chacun ».

Selon Sekouba Tounkara, membre du Recotrade et secrétaire général de la Fondation Babani Koné, l’objet de ce point de presse est d’informer les hommes de medias de l’organisation de la soirée gala et aussi de sensibiliser la population sur le fléau de la mortalité maternelle néonatale et infantile qui demeure un problème majeur de santé publique dans notre pays.

« Nous devons intensifier la sensibilisation et le plaidoyer en vue de renforcer l’ensemble des stratégies déjà mises en œuvre par le ministère de la santé et l’hygiène publique pour réduire le taux de mortalité maternelle et néonatale », a-t-il indiqué. Et d’ajouter que la Fondation a été touchée par l’état d’un Cscom de Daoudabougou. « C’est pourquoi, nous allons mettre les recettes de cette soirée à la disposition des responsables du Cscom de Daoudabougou (Bamako) pour améliorer les conditions », a-t-il révélé. Il a aussi annoncé qu’une bonne volonté, en la personne de l’Honorable Aly Niangadou, a promis de nous aider pour donner de l’eau potable au centre.

Selon Babani Koné, cette soirée se veut un créneau pour inviter toutes les autorités du Mali, les ONG et les organisations de la société civile, à s’engager dans cette lutte. « Je les exhorte à s’impliquer pour qu’aucune femme ne meurt plus en donnant une autre vie, que toutes les femmes reçoivent des soins de santé essentiels, qu’elles soient assistées par une sage-femme du début de la grossesse jusqu’à l’accouchement. Et que les enfants dès les 30 minutes qui précédent leur naissance jusqu’à leur 6ème mois, soient suivis par un médecin », a-t-elle indiqué.

Durant la soirée, des messages de sensibilisation seront relayés pour que les uns et les autres puissent adopter certains gestes qui permettront à leur tour de prévenir plusieurs autres maladies infectieuses. Des jeux et concours sur la mortalité maternelle néonatale et infantile sont aussi prévus.

Moussa Mallé SISSOKO

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en