Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Sembène Ousmane : Dix ans après son décès, le Cinéma ambulant numérique (CNA) lui rend hommage

mardi 13 juin 2017

Dans le cadre du 10ème anniversaire de la disparition du célèbre cinéaste africain Sembene Ousmane, l’Association malienne du cinéma numérique ambulant (AMCNA) a initié un vaste projet de projections de films documentaires sur ses œuvres. Ces séances de projections ont été suivies de débats entre les universitaires et les cinéastes. Ce projet intitulé “Sembene à travers l’Afrique”, offre, pendant trois jours, des projections publiques gratuites sur celui qu’on appelle affectueusement « père du cinéma africain ».

L’Association du Cinéma Numérique Ambulant en partenariat avec plusieurs Institutions, a organisé le samedi 10 juin 2017 à Bamako-Coura Bolibana une projection de film sur l’histoire de Ousmane Sembene. C’était en présence du chef de quartier, des cinéastes et des cinéphiles.

En effet, le documentaire de 1 h 37 min a été réalisé par Samba Gadjigo, réalisateur, ravive le message de Sembene sur la prise de pouvoir, la récupération de la culture africaine et le panafricanisme. « Le père du cinéma africain » qui a passé des décennies à créer une nouvelle vision du cinéma, pour une Afrique nouvellement indépendante.

Ainsi, 10 ans après sa mort, Sembene, un véritable héros
demeure inconnu de plusieurs jeunes Africains. Selon Samba Gadjigo, ce projet vise à injecter dans la conscience des Africains le legs de Sembene, fait d’histoires militantes et progressistes.

Kadiatou Sidibé, Présidente l’Association malienne du Cinéma numérique Ambulant, a estimé que Sembene est comme un miroir dans lequel chaque africain peut se refléter.

Ce projet de projections de films est une manière pour nous de véhiculer les messages et d’exhiber les œuvres de Sembene en vue d’immortaliser sa mémoire. Il vise à inspirer toute personne dévouée au progrès de l’Afrique. Elle a ajouté qu’il fut le premier a réalisé un film en AFRIQUE.

En plus des projections, poursuit-elle, des séminaires seront organisés à Dakar (Sénégal), Ouagadougou (Burkina Faso) et à Conakry (Guinée). Le film sera diffusé à travers le continent pendant ces 3 jours.

Ensuite, Mme Sidibé a annoncé que plus de 90 projections publiques dans 30 pays ont été confirmées, avec plus de confirmations qui nous parviennent au fil des jours. « Toutes les projections seront gratuites et le financement provient de Ford Foundation », a-t-elle assuré.

« C’était un homme qui aimait son travail et le faisait avec brio. Il me considérait comme sa fille. Doté d’un franc-parler, Sembene était un cinéaste intrépide qui n’avait pas peur de toucher à certains sujets sensibles de la société africaine. J’ai eu la chance de jouer dans son dernier long métrage « Mooladé » où j’ai incarné le rôle de l’actrice principale. Ce fut une très belle expérience pour moi et m’a permis d’apprendre beaucoup de choses dans le domaine de la réalisation », a témoigné Fatoumata Coulibaly dite FC, comédienne et réalisatrice.

Il faut rappeler que Sembene Ousmane était un écrivain avant de devenir un cinéaste. Né le 1er janvier 1923 à Ziguinchor (Sénégal), Sembene s’est éteint le 9 juin 2007. Sembene a passé 50 ans à écrire des livres et à faire des films dans un effort sans relâche de réorienter les Africains après des générations de colonisation.

Moussa Mallé SISSOKO

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques