Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Ségou : La Fondation du Festival sur le Niger offre un monument à l’honneur de Djéli Bazoumana Sissoko à la ville

lundi 10 avril 2017

Le monument Djéli Bazoumana Sissoko, installé à la Place Pied Ni au quartier Bamanakin ou Bougoufiè de Ségou, est symbolisé par l’instrument de prédilection de ce monument de la culture malienne : le N’goni. La remise symbolique de ce joyaux à la ville de Ségou a regroupé autour de Nouhoun Diarra, maire de Ségou, des notabilités de la ville, le samedi 8 avril 2017.

Le Samedi 8 avril 2017, en marge des festivités marquant la rentrée culturelle 2017 du Centre Kôrè de Sébougou, la Fondation du Festival sur le fleuve Niger a remis officiellement un monument à la ville de Ségou.

« Par cette initiative, la Fondation du Festival sur le Niger réitère son engagement pour le développement de la ville de Ségou », a déclaré Nouhoun Diarra, Maire de la ville de Ségou. Avant de saluer Mamou Daffé et tous ses collaborateurs pour ce beau geste que la Mairie de Ségou apprécie et encourage.

Réalisé par le célèbre Ky Siriki du Burkina Faso, le monument est un grand N’goni réalisé dans du bronze et installé sur un support en béton.

« Par ce monument, nous avons voulu faire un pont entre le passé de Ségou et son présent . Il vise à augmenter l’estime de soi chez les jeunes générations », a indiqué Mamou Daffé, Directeur de la Fondation du Festival sur le Niger.

Pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître. En plus du Maire, la population a manifesté son attachement à ce monument dès son inauguration. Tous ceux qui étaient présents ont remarqué l’empressement que les uns et les autres manifestaient pour se faire faire une photo auprès du monument dédié à Djéli Bazoumana Sissoko par la Fondation du Festival sur le Niger.

Selon le Maire de Ségou, la place Pied Ni est prévu dans le plan d’aménagement de la ville. Comme pour dire que l’initiative de la Fondation du Festival sur le Niger vient à point nommé. En effet, avec ce monument, il serait intéressant qu’une stratégie soit rapidement développer pour l’aménagement de cet espace qui reçoit depuis des années un fleuriste de Ségou.

Si la place était aménagée en un espace conviviale, en plus de mettre en valeur ce beau monument qui vient d’y être édifié, pourra être un espace qui recevra les populations riveraine en quête de fraicheur le soir.

Les infatigables Kôrèdouga et les célèbres flutistes de Ségou, ont assuré l’animation culturelle lors de la brève cérémonie d’inauguration du Monument.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques