Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Ségou’Art : La 2ème édition du Salon d’art contemporain du Mali aura lieu du 2 au 9 février 2019

samedi 27 octobre 2018

Placée sous le parrainage de Abdoulaye Konaté, célèbre peintre malien et ancien Directeur du Conservatoire des Arts et métiers multimédia Balla Fasséké, à la retraite, la deuxième édition de Ségou’Art s’annonce comme l’évènement phare du début de l’année 2019 au Mali.

Ségou, la capitale du royaume bambara, ville historique aux 4444 balazans, tant encensée par Maryse Condé dans « Les murailles de terre » et « Ségou, la terre en miettes », s’apprête à faire parler d’elle. Sous l’égide de la Fondation Festival sur le Niger, Ségou sera pendant au moins 7 jours la plaque tournante de l’art africain contemporain. « A l’instar du Festival sur le Niger, la Fondation Festival sur le Niger à travers Ségou’ Art vous ouvre les portes de Ségou pour célébrer l’art contemporain africain, du 02 au 09 février 2019 », indique un communiqué de presse diffusé par la Fondation Festival sur le Niger.

Dans le cadre de cette manifestation, la capitale du Royaume historique bambara, s’apprête à voir les artistes côtoyer les amateurs d’art et les professionnels d’Afrique et d’ailleurs. « Ségou’ Art consiste à réunir les galeristes, les collectionneurs et amateurs d’art, les critiques d’art autour des œuvres des jeunes talents émergents de l’Afrique et d’ailleurs, non seulement pour les faire connaitre, mais aussi pour engager une réflexion sur le développement des arts visuels en Afrique, et créer les conditions optimales de leur émergence », indique le communiqué de presse n°3 que vient de diffuser la Fondation Festival sur le Niger, pour annoncer les grandes lignes de l’évènement.

Dans sa logique, la Fondation Festival sur le Niger propose Ségou’Art comme un lieu qui va permettre aux galeristes, aux collectionneurs et professionnels de l’art de découvrir les nouvelles figures de la création contemporaine africaine.

Seize talents africains à voir

A cet effet, un programme alléchant a été concocté pour agrémenter la semaine du 2 février au 9 février 2019, à Ségou. Dans le cadre de cette 2ème édition, Ségou abritera une Exposition Internationale IN, une Exposition des jeunes artistes du Mali, des Expositions des artistes seniors invités, des Expositions OFF à travers la ville de Ségou et des Expositions de Galeries et Centres d’Art invités.

Parallèlement à ces expositions, il aura des Ateliers / Master Class / Conférences. Même si beaucoup de détails ne sont pas encore disponibles, il faut dire que le communiqué de presse a annoncé qu’il aura de la musique, du théâtre et de la danse.

Dans le cadre de l’ « EXPOSITION INTERNATIONALE | IN », un appel à candidatures international a permis de retenir 16 artistes plasticiens, sur plus de 112 candidatures d’environs 15 pays africains. Ces 16 artistes sont : Gillian Stacey ABE/ Ouganda, Gemeni H. VAGHELA/Kenya, Fatiha BOULAMANE/Maroc, Assi Herbert ALLE/Côte d’Ivoire, Abdoulaye KA/Sénégal, Fabrice Ange-Arthur KOUA/Côte d’Ivoire, Liby Ousmane LOUGUE/Burkina Faso, Luabingui Marius KABEMBA/RDC, Punch C. MAKOUANGOU MANTSOUNGA/Congo, Abdias Aldovic NGATEU KEMAMEN/Cameroun, Jonathan NTUMBA/ RDC, Christian Y. MBAYA MAMPOUYA/Congo, Vidjannagni Louis OKE-AGBO/Bénin, Abdoulaye DIAKITE/Mali, Modibo DOUMBIA/Mali, et Elon’M C. A. TOSSOU/Bénin.

A côté de cette exposition internationale/IN, il est prévu d’organiser, dans un pavillon qui sera dédié au Mali, une « EXPOSITION DES JEUNES ARTISTES DU MALI ». Pour cette circonstance les artistes sélectionnés sont : Amadou Opa BATHILY, Mariam I. MAIGA, Noumouké CAMARA, Elie THERA, Ibrahima KONATE, Mohamed Lamine B. Touré – Bako, Losso Marie-Ange DAKOUO, et Mohamed DIABAGATE.

Il faut aussi dire que toutes les dispositions ont été prises pour l’organisation des « EXPOSITIONS DES ARTISTES SENIORS INVITES ». Ce sont : PHILIPPE DODARD/Haïti, SOLY CISSÉ/Sénégal, BARTHELEMY TOGUO/Cameroun, DOMINIQUE ZINKPÈ/Bénin, JANET GOLDNER/USA, LESLIE LUMEH/Libéria, VALÉRIE OKA/Côte d’Ivoire, SIRIKI KY/Burkina Faso, et Amahiguéré Dolo/Mali.

Cinq ateliers pour une semaine

Dans le cadre de la deuxième édition de Ségou’Art, ce sont 5 ateliers qui sont programmés : atelier sous régional de formation sur la critique d’art ; atelier sur le Projet d’art lumineux (Light Art) en Collaboration avec INTERFERENCE de la Tunisie ; atelier avec les femmes artistes plasticiennes du Mali sur le thème : « Intérieur à l’extérieur » avec Janet Goldner (USA) ; atelier Ségou FabLab en partenariat avec le Groupe WALAHA, ; et l’atelier sur l’utilisation des couleurs avec Mablé Agbodan (Togo).

Pour ce qui concerne l’atelier sous régional de formation sur la critique d’art, le Pr Yacouba Konaté de la Côte d’Ivoire et Hélène Tissières de la Suisse, seront mis à contribution pour animer un atelier sous régional de formation sur la critique d’art. « Ségou’ Art 2019 initie une formation régionale sur la critique d’art qui est essentielle à la visibilité et à la lisibilité de la création artistique africaine. Elle vise à renforcer une production de qualité sur les arts visuels, quand on sait que les critiques d’art restent la partie la plus faible de la chaîne de valeur du secteur créatif, et que ils sont de plus en plus rares dans nos pays », indique le communiqué de presse.

Pour ce qui concerne les maters classes, il faut dire que des artistes confirmés du continent, seront à Ségou. Ce sont : LUDOVIC FADAIRO/Bénin ; SOLY CISSÉ/Sénégal, BARTHELEMY TOGUO/Cameroun, et DOMINIQUE ZINKPÈ/Bénin.

Trois conférences sont programmées

Ségou’ Art 2019 abritera trois conférences. Rachida TRIKI de la Tunisie, interviendra sur le Thème : « la lumière et l’art en Afrique » ; Babacar Mbaye DIOP du Sénégal, présentera son ouvrage « Critique de la notion d’art africain » ; et Mamadou Diarafa DIALLO du Mali, présentera son ouvrage « Le Mali contemporain ».

Pour cette édition, GALERIES & CENTRES D’ART INVITES sont : Galerie Kaz Zanana (Seychelles), Galerie ESPACE SADIKA (Tunisie), Galerie El Yasmine (Algérie), La Rotonde des Arts (Côte d’Ivoire), Kin Art Studio (RDC), Nubuke Foundation (Ghana), Galerie EUREKA (Côte d’Ivoire), Circle Art Agency (Kenya), Afriart Gallery (Ouganda), Centre Soleil d’Afrique (Mali), Galerie Médina (Mali) et la Galerie Kôrè (Mali).

« Ségou’ Art, c’est aussi une programmation de musique, de théâtre et de danse. Vous aurez plus de détails sur la programmation musique, théâtre et danse dans le 3ème communiqué de presse », conclu le Communiqué n°2 diffusé par Mamou Daffé.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en