| |

Sauvegarde et Gestion des manuscrits anciens du Mali : Vers un Document-Cadre de Politique nationale

dimanche 19 décembre 2021

Du 16 au 17 décembre 2021, une vingtaine d’experts maliens ont participé au Mémorial Modibo Keita, à l’atelier de « validation du Document cadre de Politique nationale de Sauvegarde et de gestion des manuscrits anciens du Mali ». Ils avaient la lourde charge d’aider le Mali à avoir un dispositif de politique national pour la sauvegarde et la gestion de ses manuscrits anciens qui n’ont pas encore fini d’impressionner l’humanité.

Andogoly Guindo, ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’industrie Hôtellerie et du Tourisme, accompagné Edmon Mukala, représentant résident de l’Unesco au Mali, a présidé le démarrage des travaux de l’atelier dédié à la « validation du Document cadre de Politique nationale de Sauvegarde et de gestion des manuscrits anciens du Mali ».

Co-financé par l’Agence espagnol de développement et l’Unesco, cette initiative vise à aider le Mali à avoir une politique nationale pour la sauvegarde et la gestion de ses manuscrits anciens.

« Deux documents essentiels élaborés par nos experts vous seront soumis au cours de cet atelier : Il s’agit du projet de Document Cadre de Politique nationale de Sauvegarde et de Gestion des manuscrits anciens du Mali et son Plan opérationnel », a indiqué le Ministre en charge de la culture. Il a rappelé que ces documents sont issus de la réflexion collective sur les questions relatives à la préservation, l’accessibilité, l’exploitation et la valorisation des manuscrits anciens du Mali. Selon lui, ils répondent ainsi aux objectifs de renforcement du cadre législatif, juridique, administratif et institutionnel permettant de définir le rôle et le statut des manuscrits anciens, des collections et bibliothèques, des détenteurs et familles détentrices de manuscrits et de lutter contre le trafic illicite des manuscrits anciens au Mali.

Le ministre en charge de la culture a profité de l’occasion pour remercier les partenaires du Mali que sont, les États Membres de l’Union Européenne présents au Mali, mais aussi la Suisse, la Norvège et l’UNESCO pour les soutiens multiples et multiformes, surtout les appuis financiers ayant permis l’organisation le 28 juin 2021 au CICB, de l’atelier national de réflexion sur l’implémentation d’une politique de préservation, de gestion, de valorisation et d’exploitation des manuscrits anciens du Mali, suivi du 15 au 30 septembre 2021 au Musée National et du 27 octobre au 10 novembre 2021 au Mémorial Modibo KEÏTA, des expositions des manuscrits anciens de Tombouctou à Bamako .

En ce qui concerne l’objectif général de cet atelier, il a indiqué qu’il vise d’améliorer et de parfaire le Document Cadre de Politique nationale de Sauvegarde et de Gestion des manuscrits anciens. Selon le Ministre, il vise aussi à recueillir l’adhésion des parties prenantes et les engager à la bonne mise en œuvre du Document-cadre de Politique pour les années à venir.

« Je vous invite à un travail de réflexion et d’analyse approfondie, à des débats constructifs et fructueux de tous les éléments du Doucement-Cadre et de son Plan opérationnel », a-t-il lancé. Avant de préciser qu’à travers cet atelier du donner et du recevoir, je vous invite également à partager vos expériences et vos préoccupations et à formuler des observations et des amendements en vue d’améliorer le contenu du document.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav