• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Abdoulaye Idrissa Maïga dément son soutien à l’opposition, mais ne dit pas qu’il soutient IBK

    « …Depuis quelques jours, des rumeurs persistantes et non fondées circulent dans certains journaux et sur les réseaux sociaux, annonçant mon soutien à l’opposition. J’apporte un démenti formel et clair à ces allégations mensongères et prie, par ailleurs, les

    Ministère de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale : Le Chef de Cabinet, le Colonel Moussa Zabour Maïga n’est plus

    Le Colonel Moussa Zabour MAIGA, un infatigable artisan de la Paix dont la vie au service de la nation, aura été un sacerdoce hors du commun, n’est plus. Cet illustre cadre des forces de défense et de sécurité, Chef de Cabinet du département en charge de la

    Présidentielle 2018 : La CMA votera pour le candidat qui va mettre intégralement en œuvre l’Accord d’Alger

    « La CMA…n’a pris aucun engagement politique vis à vis d’un quelconque candidat aux élections présidentielles. Toutefois, si la CMA devrait donner un mot d’ordre pour un candidat, il sera en faveur de celui qui s’engagerait fermement à la mise en œuvre intégrale

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Route Didiéni-Nara-frontière Mauritanie : Enfin, le financement acquis

    samedi 19 mai 2018 , par Assane Koné

    Amadou Koita, ministre de la jeunesse et de la construction citoyenne, a fait le compte rendu de la délibération du conseil des ministres du mercredi 16 mai 2018, sur les projets de texte et décrets qui ont été examinés et une communication écrite sous la direction du Chef de l’Etat. Aussi, il s’est entretenu avec la presse sur d’autres sujets d’intérêt national. C’était le jeudi 17 mai 2018 au centre d’information gouvernementale du Mali (CIGMA).

    Selon le ministre Koita, il était inscrit à l’ordre du jour un projet de texte relatif à la ratification de l’accord de prêt signé entre le gouvernement du Mali et le fond Saoudien pour le développement le 1er mars 2018 à Bamako. Cet accord s’inscrit dans la construction de la route de Didiéni-Mourdiah-Nara-frontière Mauritanienne. Le montant s’élève à 6 880 750 361 FCFA. Cela permettra l’exécution de la première phase, une chose qui participe au développement de notre pays.

    Le ministre de l’économie et des finances, a également soumis à l’approbation du conseil des ministres un projet de décret relatif au cadre organique, portant création, organisation et fonctionnement de la direction générale des impôts et des grandes entreprises. Egalement des directions régionales et des services sub-régionaux. Ce projet de texte selon lui entre dans le cadre de l’amélioration des conditions de travail, une chose qui permettra au personnel des impôts et de cette direction de s’acquitter de sa mission.

    Un autre projet de décret a été soumis à l’approbation du conseil des ministres par le département du ministère de l’administration territoriale et de la décentralisation, portant création de la fondation du 26 mars, conformément à la loi de 2017 qui encadre la création des fondations. Une date historique et mémorable, qui marque la démocratie plurielle, la liberté d’opinion et d’expression au Mali. Cela permettra selon le ministre Koita, d’assister les ayants droits de ceux qui sont allés au sacrifice suprême et d’aider certains blessés qui vivent encore avec les séquelles du 26 mars et de faire en sorte que les idéaux de la révolution du 26 mars soient perpétuels.

    Le ministre de l’environnement et du développement durable a présenté un projet de décret portant réglementation de l’exploitation de produits fonciers dans le domaine forestier national. Pour ce qui concerne le ministère du commerce et de la concurrence, il a présenté un projet de texte portant organisation du commerce et de la distribution. Il s’agit de prendre certaines insuffisances en compte d’où les mesures rectificatives. Le ministre de l’économie et des finances a également procédé à la présentation dans une communication écrite relative au document de politique nationale domaniale et foncière, en ce qui concerne son plan d’action 2018-2022. Il s’agit d’assainir et de prévenir le secteur et de faire en sorte que tous les maliens puissent avoir accès au titre ou à l’espace foncier dans les conditions définies par la loi.

    Parlant des sujets d’intérêt national, le porte-parole dira qu’en début du mois de mai, le Chef de l’Etat à effectuer une visite d’amitié en Côte d’Ivoire. Aucours de cette mission les deux Présidents ont réaffirmé les liens historiques et fraternels qui existent entre les deux pays. Cela a été l’occasion pour le Chef d’Etat ivoirien de féliciter son homologue malien pour ses efforts inlassables et l’ensemble du peuple malien. Il a également réaffirmé l’engagement de son pays aux cotés du Mali dans la lutte contre le terrorisme.

    Au cour de la semaine, selon lui, le Chef du gouvernement a reçu ses homologue Ivoirien et Burkinabè à Sikasso pour une visite de 72 heures, accompagnés par une forte délégation du gouvernement et du secteur privé où d’intenses activités ont été menées. Telles que le lancement des activités de la zone économique spéciale, qui s’appelle SIKOBO (Sikasso, Korhogo, Bobo-Dioulasso). Cette zone dira le ministre sera un facteur d’intégration économique et d’incubateur. Elle permettra un développement économique de nos trois pays. Cela prouve également l’excellence des relations entre ces trois pays et prouve que nous sommes des pays frontaliers. Aussi, avec ses homologues, le Premier ministre a procédé à l’inauguration des statuts de Babemba et de Tiéba et a assisté à une soirée de Balani, une musique traditionnelle culturelle qui lie aussi nos trois pays. Il dira qu’ensuite, il a procédé à l’interconnexion de la Côte d’Ivoire et du Mali, et a procédé au lancement des travaux de la construction d’une liaison groupe thermique.

    L’acte criminel qui s’est produit à FANA, concernant la jeune fille Albinos, le ministre a fait savoir que le gouvernement a condamné avec la dernière énergie et la dernière rigueur. « Les auteurs doivent être poursuivis et deux de ces acteurs sont déjà en état d’arrestation et les enquête continuent », a-t-il déclaré.

    Pour ce qui concerne la grève des Cheminots, il a indiqué que les négociations continuent et que d’ici la fin de ce mois toutes les dispositions seront prises pour mettre ces travailleurs dans leur droit.

    Bintou COULIBALY

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce