• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Séminaire de restitution de l’étude actuarielle des régimes gérés par l’INPS : Ce qu’il faut savoir

    L’an deux mille dix-huit et le 19 juin s’est tenu à Bamako, à l’hôtel Maeva, le séminaire de restitution de l’étude actuarielle sur les régimes de prévoyance sociale gérés par l’ institut National de Prévoyance Sociale. Le présent séminaire avait pour objectif

    Programme de Renforcement des capacités pour l’éducation au Mali : Vers l’élaboration d’une Stratégie Nationale pour le Développement des Statistiques de l’Education

    Dans l’objectif d’élaborer la cartographie des données pour le Cadre National des Indicateurs (CNI) et le plan de collecte des données requises, le Bureau de l’UNESCO à Bamako, en collaboration avec le Ministère de l’Education Nationale, et avec l’appui technique

    Programme pour la Consolidation de la Paix au Mali : la planification des activités a été élaborée de manière participative

    Le Bureau de l’UNESCO à Bamako a organisé, du 4 au 7 juin 2018 à Ségou, l’atelier sur l’élaboration du Manuel de formation et de planification des activités du programme sur les fonds pour la Consolidation de la Paix « Peacebuilding fund » (PBF), dénommé « Les

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Réveillon du 31 décembre 2016 : La grande offensive contre l’alcool au volant

    samedi 31 décembre 2016 , par Assane Koné

    Des mesures draconiennes sont prises pour lutter contre l’alcool au volant à la veille du jour de l’an. Voilà une décision hautement salutaire émanant de la CCR (Compagnie de Circulation Routière) du Mali. Généralement, les veilles de nouvel an constituent des moments de hauts risques à cause des accidents et des morts sur la voie publique. Le 30 décembre lors du journal télévisé de 20 heures sur les antennes de l’ORTM, le commandant de la CCR, le commissaire principal Abdoulaye Coulibaly a adressé un message au peuple malien en vue de sécuriser les personnes et leurs biens à la veille du nouvel an.

    Le contenu des instructions faites aux agents des forces publiques sont ferme disent : « Les usagers de la routes doivent respecter des règles du code de la route, s’abstenir à la consommation d’alcool, 0,4 d’air expiré punissable par la loi ».

    En conséquence, la grande artillerie de la police prendra possession de la voie publique pour effectuer des alcootests. Celui qui sera arrêté s’expose que la fête se déroulera à son absence.

    La Compagnie de circulation routière en ordre de bataille contre l’alcool au volant : Réactions des Bamakois

    Mamadou Fané, Medina-coura

    La décision est salutaire. Cela permettra de diminuer considérablement le nombre de morts et de blessés sur la voie publique. Je souhaiterai que la police instaure et intensifie ces genres d’opération de manière pérenne. Le nombre d’adolescents et de jeunes soulards est en grande augmentation à Bamako.

    Salif Dieng, Medina-coura

    C’est une décision très encourageante. Que la police nous débarrasse de tous les délinquants de la route demeure le vœu de tous les maliens. Nos bénédictions accompagnent les agents du CCR. J’aurai voulu que l’initiative continue au-delà des veilles de fête de fin d’année. Les accidents sont dus à l’incivisme et à la consommation à outrance de l’alcool.

    Quelle belle initiative en provenance de la police malienne ! Les citoyens attendaient ca de longue date. Si aujourd’hui il y’a un maximum d’accidents, ce phénomène est dû en grande partie à l’alcool au volant. Quand on est saoul on ne se contrôle plus.

    Oumou Ba comptable, Résidente à Medina-coura

    Que ce soit en période de fête ou pas, la police doit veiller incessamment sur la circulation routière. Avec des mesures de ce genre beaucoup de gens vont s’abstenir de consommer de manière abusive l’alcool pour le plus grand bonheur de tous.

    Sidi Yaya Bamba, Chef d’entreprise construction métallique

    Cette décision tombe à point nommé car elle sauve des vies humaines. Ca permettra non seulement de rendre fluide la circulation mais aussi de freiner l’embouteillage. Au-delà beaucoup d’accidents de la route liés à la consommation abusive de l’alcool sera évité. Si la police pouvait souvent aller dans ce sens ça serait merveilleux.

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce