• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Marche du 2 juin 2018 : La Convention des Bâtisseurs regrette la répression

    « La Convention des Bâtisseurs regrette la répression de ladite marche qui reste et demeure un droit démocratique », indique un communiqué de la Convention des Bâtisseurs. Lisez ! COMMUNIQUÉ DE LA CONVENTION DES BÂTISSEURS : « La Convention

    Cour constitutionnelle : Aliou Diallo a déposé son dossier de candidature

    Dans un communiqué de presse, l’ADP-Maliba informe que Aliou Diallo a procédé au dépôt de son dossier de candidature à la Cour Constitutionnelle le mercredi 30 mai 2018 à 18 heures 30. Donc Aliou Diallo est officiellement le premier candidat à l’élection

    Force conjointe du G5 Sahel : Prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire, à l’ordre du jour

    La Minusma, l’OHCHR, le G5 Sahel et l’UE, se sont donnés la main pour renforcer les capacités de la Force conjointe du G5 Sahel en matière de prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Communiqué de

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Responsabilité des jeunes dans une Nation : La Section de la Commune IV de la FJPM lance une vaste campagne de sensibilisation

    mardi 21 février 2017 , par Assane Koné

    La Section de la commune IV de la Fédération des jeunes pour la paix mondiale (FJPM) a organisé une conférence de sensibilisation et d’éducation des jeunes, le lundi 20 février 2017 au foyer des jeunes de Lafiabougou, sur le thème : « La jeunesse, l’espoir d’une nation ». Animée par Dena Parfait, secrétaire général de la Fédération pour la paix universelle (FPU-Mali), cette conférence du bureau communal de la FJPM visait à inculquer aux jeunes leaders les valeurs fondamentales d’une nation, le développement humain et les valeurs universelles de la paix.

    La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence du 4ème adjoint au Maire de la commune IV du District de Bamako, Modibo Keita, de plusieurs membres du Conseil Nation des Jeunes (CNJ) et de la FJPM de la section de la Commune IV du District de Bamako.

    Si l’on en croit la présidente de la Section, Kadiatou Traoré, cette conférence s’inscrit dans le cadre d’une série de sensibilisation dans toutes les communes de Bamako à l’intention des jeunes pour comprendre les valeurs, les règles et les standards qui constituent la base d’une société organisée et civilisée.

    « Nous avons la responsabilité de guider cette nation malienne vers le millénaire. La promesse d’un avenir prospère et pacifique dépend directement des actions collectives que nous accomplissons aujourd’hui », a-t-elle déclaré.

    Après avoir égrené un chapelet des maux qui assaillent le milieu juvénile, Kadiatou Traoré a souligné que « notre époque est caractérisée par le progrès de la science et le développement de la technique. Elle doit être marquée par une prise de conscience très accrue de la jeunesse face aux problèmes qui se posent dans l’avenir de l’humanité », a-t-elle révélé. Avant d’exhorter ses camarades à s’impliquer dans la construction nationale.

    « Il est temps, chers jeunes, grand temps de dépasser les sectarismes pour s’entendre sur l’essentiel : l’amour de la nation malienne et l’amour de l’Afrique et du Monde », a indiqué la présidente de la section de la CIV.

    Pour sa part, Modibo Keita, 4ème adjoint au Maire de la CIV, a encouragé les jeunes à vive voix à perpétuer ce cadre d’échanges qui participe au renforcement des capacités. Et de les exhorter à plus d’assiduité pour l’atteinte des objectifs.

    « Les jeunes ambassadeurs de paix sont des jeunes responsables qui se consacrent à construire une communauté mondiale de la paix en appliquant les principes de paix de la Fédération des jeunes pour la paix mondiale », a défini Dena Parfait, conférencier pour ainsi expliquer que les jeunes ambassadeurs de paix sont nommés selon les résultats de leurs œuvres pour la paix.

    Quelle est la nécessité de transcender les barrières raciales, religieuses et ethniques ? Quelles sont les notions du développement humain et les valeurs universelles de la paix ? Comment bâtir une paix durable ? Comment construire une nation responsable ? Autant de questions auxquelles les participants ont trouvé des réponses dans la communication du conférencier du jour.

    Faut-il le rappeler que la FJPM est constituée d’un vaste réseau des jeunes responsables représentants la diversité religieuse, raciale et ethnique de la famille humaine et dans tous les domaines d’activités.

    Elle est une organisation apolitique à but non lucratif et non confessionnel, affilée à la fédération pour la paix universelle. La FJPM pose des actes qui contribuent au maintien et à la consolidation de la paix au niveau familial, national et mondial centrés sur les jeunes.

    Moussa Mallé SISSOKO

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce