| |

RENTREE DES CLASSES AUJOURD’HUI : Les mesures barrières exigées dans tous les établissements

lundi 25 janvier 2021

En plus d’une leçon modèle dispensée en classe, les directeurs d’établissements sont invités à prendre des mesures pour le respect strict des mesures barrières et à la distribution de kits sanitaires dans un contexte de Covid.

Après quelques mois sans cours à cause de la Covid-19, les élèves et étudiants du Mali reprennent ce matin le chemin de l’école. Pour cette rentrée, le président de la Transition a instruit à son Premier ministre de veiller au retour des élèves et étudiants dans les conditions sanitaires acceptables. Au niveau des différents ordres d’enseignement, le ministre de l’Education nationale, Pr. Doulaye Konaté appelle les directeurs d’écoles au respect strict des mesures barrières et à la distribution de kits sanitaires.

Aussi, le ministre Konaté prône une leçon modèle sur la Covid-19, au niveau des ordres d’enseignement dès le premier jour de la rentrée dans toutes les classes pendant 20 minutes. « Cette activité se poursuivra durant toute la semaine ». En plus, il a recommandé : « vous organiserez des séances d’informations et de sensibilisation dans vos circonscriptions sur la pandémie ». Ce n’est pas tout. Un comité de veille doit être mis au niveau de chaque école. Il aura pour tâche, selon le communiqué du ministère de l’Education nationale de veiller au respect des mesures barrières dans chaque classe.

Déjà, plusieurs écoles privées avaient pris des mesures de lavage des mains. Le principal problème dans ces écoles, c’était la distanciation.

Outre la Covid-19, la rentrée 2021 s’effectue dans un contexte d’insécurité dans plusieurs zones du Centre et du Nord du pays. Des centaines d’écoles restent toujours fermées à cause de l’insécurité due aux attaques djihadistes et des groupes terroristes.

L’année dernière, pour éviter la contagion à grande échelle, les autorités du pays avaient jugé utile de fermer les écoles avant d’organiser pendant quelques mois après des séances de rattrapage pour des classes d’examen, afin de sauver l’année scolaire.

Gageons que les mesures barrières préconisées dans les écoles puissent freiner la propagation de la maladie, car les spécialistes disent que les enfants sont vecteurs de transmission.

Mohamed Keita
ARC EN CIEL

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav