| |

Processus de justice transitionnelle au Mali : L’AND-Mali restitue le rapport auprès des jeunes

lundi 29 août 2022

20 jeunes des 6 communes de Bamako y compris les jeunes des sites de déplacés, ont participé à la restitution du rapport « jeunes et justice transitionnelle » facilité par l’Association Noyau Dur (AND-Mali), pour la promotion de la justice transitionnelle au Mali. Il s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Les jeunes engagés pour une paix durable : Appui à la participation des jeunes aux processus de réconciliation au Mali » (PROPAJER). C’était le samedi 20 août au centre Training Consulting à Faladié.

Ce projet, un second contrat de partenariat signé par AND-Mali avec ASFC pour la réalisation des activités de terrain auprès des jeunes, des victimes femmes des camps de déplacés et d’autres localité de Bamako et environs, mais aussi de faire un plaidoyer sur la participation des jeunes au processus de la justice transitionnelle au Mali. Elle a pour objectif de faire la restitution du rapport de l’étude « jeunes et justice transitionnelle au Mali : enjeux, défis et opportunités liés à leur participation » en vue de faciliter une meilleure compréhension et visibilité dudit rapport. Spécifiquement il s’agit de présenter le rapport d’étude aux participants, interpeller les autorités sur les recommandations issues du rapport, partager le rapport avec les jeunes, les OSC, les responsables et politiques et autres acteurs.

Lors de la présente restitution, les jeunes ont été édifiés sur les notions de justice transitionnelle, ils ont aussi évoqué leur implication dans le processus de justice transitionnelle, la paix et la réconciliation du pays. Ils constatent que, comme tout travail ce rapport est à améliorer.

Issouf Diabaté, membre de l’AND Mali, a expliqué que ce rapport fait suite à l’étude faite auprès de 300 jeunes, en raison de 100 par région à Gao, à Tombouctou et à Bamako. Il dira qu’il vise à identifier les besoins, les perspectives, les enjeux liés à la participation des jeunes au processus de justice transitionnelle. Selon lui le rapport a enregistré beaucoup de recommandations faites par les jeunes. Il dira qu’il a été constaté que les jeunes veulent s’impliquer d’avantage dans le processus de paix et de réconciliation du pays, mais qu’ils ont des difficultés, dans le domaine financier, de formation, d’amener les autorités à leur faire confiance. Aussi, qu’ils ont peur d’une part de représailles de la communauté, des terroristes, des bandits, etc.

« C’est un rapport qui peut aider nos autorités à trouver des voies et moyens pour impliquer d’avantage les jeunes au processus de justice transitionnelle », a-t-il rappelé. Avant d’ajouter qu’il y a des points à améliorer par exemple pour tenir compte de l’élargissement de l’enquête dans les autres localités. Il a invité les jeunes à s’impliquer d’avantage au processus de justice et réconciliation, car ce sont eux les acteurs principaux.
« Le rapport sera distribué à qui de droit, surtout aux autorités, aux défenseurs de droit de l’homme, aux associations des jeunes. Nous comptons continuer à vulgariser ce rapport partout où le besoin sera », a-t-il déclaré.

Mariam Kané, participante, dira que les jeunes doivent se mobiliser davantage pour la paix et la réconciliation au Mali. En tant qu’enquêtrice, elle a souligné que beaucoup de propositions qu’ils ont faites ont été prises en compte. Pour elle, cela explique qu’ils ont été écoutés. Fanta Traoré, membre de l’association pour le Mali commune V, a proposé de multiplier l’information et la formation à l’endroit des jeunes, des femmes, des jeunes filles, pour leur implication dans le processus de justice transitionnelle, tout en impliquant les autorités, la société civile. De son côté, Mahamdou Katilé, membre de APM commune V, lors de la restitution, a témoigné qu’ils ont été édifiés sur le processus de justice transitionnelle. Pour lui, il ne faut pas se contenter seulement de réparer les torts causés, mais de rendre la justice ». J’encourage les AND-Mali à persévérer dans ce qu’ils est en train de faire.

Sory Abdoulaye Doumbia, secrétaire chargé de la communication et de l’information du bureau de APM commune V, dira que cette restitution a été un grand apport pour lui, car cela lui a permis de connaitre les notions de la justice transitionnelle, le rôle important que les jeunes doivent jouer pour la réussite de la justice transitionnelle pour que « la paix revienne dans notre pays. « Nous devons savoir que le Mali nous appartient pour cela, nous devons nous impliquer dans ce processus pour la paix », a-t-il dit.

« J’ai retenu durant ce moment que les jeunes ont vraiment besoin de l’information à travers les causeries éducatives, les sensibilisations. Si tu dois faire ce que tu as à faire, il faut d’abord connaître ce que tu dois faire. C’est une opportunité pour moi, de relayer sinon de sensibiliser et informer les autres sur cette thématique », a déclaré Amadou Diadié Nietao, membre du réseau des jeunes ambassadeurs sur la santé de la reproduction sexuelle et les violences basées sur le genre.

Djelika Keita, étudiante à la faculté de droit privé, participante a invité les jeunes de chercher à comprendre l’accord pour la paix, de se mettre à jour par rapport aux informations du pays. Après cette session, car à travers cette restitution, j’ai noté que les jeunes ne sont pas bien formés et ne connaissent pas la justice transitionnelle. Selon Abdoulaye M Maiga, étudiant à la faculté de droit privé, la justice transitionnelle est un concept qui est méconnu au Mali. En tant qu’étudiant en droit, « j’aimerai dans un futur proche, entreprendre la vulgarisation, la sensibilisation dans les quartiers, les familles. En tant que ressortissant du nord, de diriger les victimes des conflits armés vers la CVJR », a-t-il souhaité.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav