Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Primature du Mali : IBK reconduit Soumeylou Boubeye Maïga au poste de Premier ministre

mercredi 5 septembre 2018

Soumeylou Boubeye Maïga démissionnaire et immédiatement reconduit par IBK

Sur sa page facebook, Soumeylou Boubeye Maïga, Premier ministre du Mali informe que conforment à la tradition républicaine et à l’article 38 de la Constitution du Mali, qu’il a remis sa démission, ainsi que celle des membres du Gouvernement, le mardi 4 septembre 2018, à Ibrahim Boubacar Keïta, Président de la République, Chef de l’Etat.

« J’ai saisi l’occasion pour remercier le Président de la République pour la confiance qu’il a placée en ma personne, le 30 décembre 2017, pour servir le Mali à un moment si particulier de l’Histoire démocratique de notre pays. Je lui ai également réaffirmé ma disponibilité à servir le Mali », a-t-il indiqué. Avant d’ajouter qu’en « recevant ma démission et celle du Gouvernement, le Président de la République m’a remercié pour la loyauté et le sens élevé du Devoir, dans un contexte marqué par des épreuves et défis importants ».

Selon Soumeylou Boubeye Maiga, le Président de la République, tout en le félicitant pour les résultats obtenus au service du Pays, l’a aussitôt renouvelé sa confiance en le reconduisant dans ses fonctions de Premier ministre. « A cet titre, il m’a chargé de former une nouvelle équipe gouvernementale », a-t-il dit. Avant d’ajouter qu’à cette occasion, il mesure le poids des responsabilités et l’ampleur des attentes de notre peuple vis a vis du Gouvernement.

« Je voudrais en cette circonstance adresser mes sincères remerciements au Président de la République pour sa confiance et lui donner l’assurance de ma disponibilité constante et de mon ferme engagement à poursuivre, sous son autorité, l’œuvre de redressement de notre pays et la concrétisation du projet de société sur la base du quel le peuple malien lui a massivement renouvelé sa confiance pour un second quinquennat », a-t-il conclu.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en