Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Présidence du Conseil National du Patronat du Mali : Qui veut saboter la campagne de Diadié Sankaré ?

mercredi 16 septembre 2020

Le Samedi 12 septembre 2020, au cours d’un déjeuner de presse organisé à l’hôtel Salam, Diadié dit Amadou Sankaré a rendu officiel sa candidature à la Présidence du Conseil National du Patronat du Mali. En principe le 26 septembre 2020, date de l’élection, Diadié croisera le fer avec Mamadou Sinsy Coulibaly, candidat à sa propre succession. Mais, est ce que tous les collaborateurs de Diadié dans le cadre de cette campagne sont sincères avec lui ?

Pour se donner beaucoup de chance pour se voir confier les rênes du CNPM au soir du 26 septembre 2020, Diadié dit Amadou Sankaré doit être très prudent dans la manière avec laquelle certains aspects de sa campagne sont conduits. A observer le fonctionnement du dispositif mis en place autour de lui pour la campagne, l’on a l’impression qu’il y a des taupes infiltrées parmi ses plus proches collaborateurs. L’on est en droit de penser que tous ne sont pas venus autour de lui pour savourer sa victoire le 26 septembre 2020. Et, pire, ils sont comme mis en mission pour le nuire.

Pour une campagne aussi stratégique, Diadié devait se donner les moyens d’avoir des collaborateurs engagés et tous soucieux de le voir s’installer dans le fauteuil du Président du CNPM le 26 septembre 2020. Malheureusement, le manque de professionnalisme de certains de ses collaborateurs, ajouté à leur mauvaise foi, risquent d’être contre productif, si le premier intéressé ne prend pas des dispositions urgentes pour redresser la barre avant qu’il ne soit trop tard.

Se calfeutrer derrière le principe selon lequel la campagne au niveau du CNPM n’intéresse seulement que quelques 150 Délégués, est une grosse erreur d’approche. Et, ne devrait jamais constituer la pierre angulaire d’une stratégie de communication mal enclenchée. Et, si ce qui se passe au niveau de la communication devait se reproduire dans toutes les commissions mises en place, il faut craindre une catastrophe du côté de Diadié Sankaré le 26 septembre 2020.

Pour la petite histoire, il nous revient que les plus proches collaborateurs de Diadié Sankaré ne font aucun effort pour éviter de frustrer tous ceux qui ont eu la petite chance de travailler avec eux dans le cadre de cette campagne. En tout cas, c’est le cas effarant au niveau de la commission communication. Les responsables chargés de cette commission donnent l’impression de travailler pour le camp adverse, tant ils accumulent des erreurs qui n’aident pas leur candidat.

Pour se donner beaucoup de chance d’être le Président du Conseil National du Patronat du Mali, Diadié dit Amadou Sankaré doit suivre certains collaborateurs à la culotte dans le cadre de sa campagne. A défaut, ne pas leur faire totalement confiance et s’investir personnellement pour la gestion de certains aspects de sa campagne. C’est le seul secret pour lui de sortir joyeux de la salle le 26 septembre 2020.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav