Premières tendances : Présumés élus au 1er tour

mardi 26 novembre 2013

Si les premières tendances se confirmaient les localités de Dioïla, Gao, Menaka, Bourem, Niafunké, abeibara, Tin-Essako connaissent déjà leurs représentants à la future Assemblée nationale. Il s’agit essentiellement de localités du nord à l’exception de Dioïla dans la région de Koulikoro non loin de Bamako. Ils seraient 15 députés à être élus sur lesquels dix dans les alliances RPM. A Dioïla, une localité à 5 sièges, c’est la liste du regroupement de partis Rpm / Urd / Fare Anka Wuli/ Adema-Pasj, qui remporte au premier tour. Sont présumés élus selon ces premières tendances Mamadou DIARRASSOUBA, Yiri KEITA, Bakary FOMBA, Daouda COULIBALY, Sékou Fantamadi TRAORE. A Gao, c’est la liste du Groupement Adema-Pasj / Asma-Cfp qui rafle la mise de 3 députés, qui sont Assarid Ag IMBARCAOUANE, Abouzeïdi Ousmane MAÏGA et Arbonkana MAIGA. Au moment où nous mettons sous presse, les résultats de six communes sur sept leur donnaient 51 %, selon nos sources à Gao. Toutefois, selon nos informations, les résultats de cette commune peuvent tout basculer, d’où les réserves. A Bourem la liste de Groupement Umrda Faso-Jigi / Rpm aura été élue au premier tour : Aïchata Alassane Cisse, Mohamed Ould Mataly. Cette liste aurait recueilli 71 % des suffrages. A Niafunké, le candidat malheureux à la présidentielle, Soumaïla Cissé et son colistier Dédéou TRAORE ont été élu sans grande difficultés.
A Menaka c’est la liste Independante de Bajan Ag HAMATOU qui passe haut les mains dès le premier tour. A Abeibara et Tin-Essako, les candidats RPM sont élus, Ahmada Ag BIBI et Mohamed Ag INTALLA.


Ségou : Deux candidats à l’élection présidentielle en ballotage défavorable

Me Mountaga Tall et Dramane Dembélé, respectivement candidat du CNID et de l’ADEMA à l’élection présidentielle du 28 septembre 2013, doivent batailler dur pour s’offrir, chacun, l’un des trois sièges de la circonscription électorale de Ségou. La liste d’alliance ADEMA-CNID-RPDM, sur laquelle ils figurent, vient d’être laminée par la liste d’alliance RPM-MIRIA-FARE, avec 33,70% des suffrages exprimés contre 26, 65%. Dans cette bataille qui oppose le parti d’IBK, à deux de ses soutiens au second tour de l’élection présidentielle, le choix sera vite fait. L’on est mieux servir que par soit même.

Kolondiéba : SADI en ballotage favorable avec ses dissidents sous les couleurs de l’URD

La bataille de Kolondiéba entre le parti SADI et ses dissidents, avait été annoncée depuis belle lurette par certains confrères. Elle aura probablement lieu le 15 décembre 2013, lors du deuxième tour de l’élection législative, si les tendances du premier tour venaient à être confirmées par la cour constitutionnelle. Anciens colistier de Dr Oumar Mariko sur la liste SADI, lors de l’élection de 2007, Moussa Koumbéré et Daouda Moussa Koné, un ancien responsable du Bureau politique du parti SADI, ont rejoint l’URD de Soumailla Cissé avec armes et bagages. Mieux, ils ont tenu à être les candidats de l’URD dans la circonscription électorale de Kolondiéba, pour affronter l’un des leaders de leur ancien parti. Il faut dire qu’à l’issue du premier tour de l’élection législative, les électeurs du cercle de Kolondiéba, ont souhaité un deuxième tour pour départager le SADI et l’URD et du coup pour dire au reste du Mali qui du SADI et de l’URD doit considérer Kolondiéba comme son fief.

Ménaka : Bajan Ag Hamatou passe au premier tour avec 59,73% des voix

Si la cour constitutionnelle venait à confirmer les résultats du premier tour de l’élection législative dans le cercle de Ménaka, Bajan Ag Hamatou n’aura pas besoin d’un second tour pour revenir comme député à l’Assemblée nationale. Avec 11 055 voix, soit 59,73% des suffrages exprimés, il s’est classé à la tête du premier tour de l’élection. Il a battu Ibrahim Ag Idbaltanat, candidat du RPM qui a enregistré 8001 voix et Inamoud Ibny Yattara, candidat de l’URD qui n’a obtenu que 437 voix.

Niono : L’Alliance RPDM/ADP-Maliba met en ballotage défavorable la liste RPM/UM Rda Faso jigi/ SADI

La bataille entre le parti SADI et ses anciens députés a Niono, n’a pas eu lieu. Les listes des dissidents du parti SADI, partis à l’URD et à la CODEM, n’ont pas fait le poids. La liste URD/PIDS qui accueillait deux dissidents du parti SADI (Sidi Ongoiba et Oumou Coulibaly), n’a eu aucune chance pour le deuxième tour. C’est aussi le cas de Mamadou Guindo dit Madou pain, un autre dissident du parti SADI qui s’est retrouvé sur la liste ADEMA/CODEM/FARE. A Niono, la liste RPDM/ADP-Maliba, avec à sa tête Diadié Bah, opérateur économique spécialisé dans l’engrais, va devoir batailler dur pour conserver son avance de 453 voix sur l’alliance RPM/UM-RDA/SADI.

Gao et Bourem : Les députés sont connus

Au lendemain du premier tour du scrutin législatif les résultats commencent à tomber. Conformément aux résultats partiels et provisoires à Gao, l’on peut sans risque de se tromper dire que l’alliance ASMA-ADEMA remporte haut la main cette élection dès le 1er tour. Donc, le député Assarid Ag Imbarcawane de l’ADEMA Pasj est reconduit. Il sera accompagné de son frère de parti Abouzeidi Ousmane Maiga et de Arboncana Boubeylou Maiga de l’ASMA. Elle a été talonnée de près par la liste RPM-URD. De plus la liste ASMA-ADEMA a gagné dans six communes sur un total de 7 circonscriptions à Gao. Dans la commune de Bourem, c’est la liste composée de deux candidats du RPM et de l’UMRDA qui passent. Si ces résultats se confirment, Mme Haidara Chato Cissé et Mohamed Ould Matali obtiendront chacun un siège à l’Assemblée Nationale.

Cercle de Nioro : Adema/ Parena contre RPM/MPR/ADP-Maliba

Le premier tour des élections législatives s’est déroulé le dimanche 24 novembre 2013 sur toute l’étendu du territoire du Mali. En ce qui concerne le cercle de Nioro, la liste PARENA -ADEMA arrive en tête avec 12 501 voix, soit 33,70%. Elle est suivie de l’Alliance RPM/MPR, ADP-MALIBA avec 11 411voix, soit 30,76 %. A Nioro se sont ces deux alliances qui vont s’affronter au deuxième tour.

Sikasso : Un second tour entre l’Alliance ADEMA-CODEM-MIRIA et celle du RPM-MPR-FARE

Après le premier tour des élections législatives, les premières estimations des Quartiers Généraux des partis politiques tombent. Sikasso, considéré comme le fief du premier responsable de la CODEM, Amion Housseini Guindo, un second tour aura lieu entre l’Alliance ADEMA-CODEM-MIRIA, qui arrive en tête et celle du RPM-MPR-FARE. En Commune II du district de Bamako, l’Alliance CODEM-RPM arrive en tête et affrontera au second tour la liste ADEMA-MPR-URD. A koutiala, l’alliance CODEM-RPM-UDD arrive en tête et doit affronter au second tour celle de l’Adema-Sadi-MPR-URD. La CODEM arrive en tête dans les cercles de Bandiagara et de Koro. A Koro, c’est l’alliance Codem-URD-Adema qui arrive en tête et va croiser le fer avec le duo Parena-RPC. A Bankass, la liste CODEM serait en ballottage favorable avec l’UDD.

Législative 2013 : Soumaïla Cissé élu député dès le premier tour à Niafounké

Les premières tendances recueillies au près de l’état major de l’URD, le challenger du président Ibrahim Boubacar Kéïta, lors du deuxième tour de l’élection présidentielle de 2013, Soumaïla Cissé serait en bonne posture pour être élu dès le premier tour des législatives avec plus de 80% des suffrages exprimés. A la sortie d’une élection législative, marquée par un faible taux de participation sur toute l’étendue du territoire national, tout porte à croire, du côté de Niafounké, du moins si les premières tendances se confirmaient, que la liste URD, portée par Soumaila Cissé et Dédéou Traoré pourrait se frotter la main. Selon le secrétaire chargé des questions électorales du parti, Issa Bassy Coulibaly, le parrain du parti, Soumaïla Cissé, après la collecte de tous les résultats, dépasse largement la majorité absolue avec plus de 80% des voix exprimées. « Toute chose qui écarte l’organisation d’un deuxième tour à Niafounké telle que prévue par la constitution », a-t-il déclaré. A en croire, M. Coulibaly, un tel résultat est envisageable dans d’autres circonscriptions électorales, où l’URD est en alliance avec d’autres partis politiques. Il s’agit notamment de Dioila, Kayes, Baraouéli, Ténenkou et Gouma-rharousse. Toutefois, le secrétaire chargé des questions électorales du parti, reconnaît que tous les résultats parvenus au QG ne sont pas favorables à leurs candidats. « Nous sommes en ballotage à Yélimané, Bougouni, Goundam et Diré….. », a dit M. Coulibaly. Qu’à cela ne tienne, il dira qu’ils ne sont pas en possession de tous les résultats de toutes les circonscriptions électorales. Par ailleurs, M. Coulibaly présage un deuxième tour pour les candidats de son parti en commune II et commune VI. A l’heure où notre équipe passait les autres résultats n’étaient pas encore disponibles au Qg du parti.

District de Bamako : RPM et alliés, en tête dans cinq communes sur six

Les premières tendances des résultats de l’élection législative du 24 novembre 2013 dans le District de Bamako, si elles étaient confirmées, mettent le RPM et ses alliés, en ballotage favorable dans la plupart des communes de Bamako.
En attendant que l’administration malienne, à pas de tortue mette à disposition les premières tendances du premier tour de l’élection présidentielle, nous avons sillonnés des états-majors de partis politiques pour nous faire une idée sur les résultats compilés à leur niveau. En attendant la confirmation de ces résultats par l’administration malienne, trop lente en ce monde des Tics, et par la cour constitutionnelle, à l’issue de notre enquête, nous sommes parvenus à la conclusion que le RPM et ses alliés sont en ballotage favorable dans 5 communes sur six à Bamako. M. Dialla, responsable de la commission de centralisation du RPM, nous a indiqué que « le RPM est arrivé en tête dans cinq communes sur six à Bamako. Seule la commune III fait exception ». Après avoir vérifié cette information dans d’autres états-majors, nous avons constaté qu’au niveau de la commune I, le RPM ira au second tour et affrontera l’alliance CODEM-CNID. En outre l’alliance RPM-CODEM est arrivée en tête en commune II et doit affronter l’alliance ADEMA-MPR-URD au deuxième tour. En commune III, le RPM, avec 4.356 voix devra affronter au deuxième tour Adama Sangaré de l’ADEMA qui a obtenu 5.688 voix. De même qu’en commune IV, la liste RPM, avec 11.318 voix, ira au deuxième tour avec l’alliance ADEMA-YELEMA. En commune V, l’alliance RPM- ADP Maliba est première avec 23,99% contre 23,73% à l’alliance ADEMA- RJP- CNID FASO YIRI WATON. En commune VI l’alliance RPM-UDD-Sabati 2012 est en tête avec 13.485 voix, soit 22%. Elle affrontera l’alliance ADEMA-MPR-URD.

Le Républicain du 26 novembre 2013

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav