Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Pour sa 16ème promotion : TECHNOLAB-ISTA donne 220 diplômés au Mali

mardi 23 mai 2017

La cérémonie de remise de diplôme aux récipiendaires de Technolab-ISTA, s’est déroulée le lundi 22 mai 2017 au Palais des sports. Cette rencontre a enregistré la présence de Daouda Diakité, Directeur général de Technolob-ISTA, Amadou Ouane, conseiller technique, représentant du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Pr Ogobara Doumbo, parrain de cette 16ème promotion, Fousseyni Diallo, président d’honneur, Mme Fatoumata Bathily, représentante des récipiendaires. Ainsi qu’un grand nombre de récipiendaires et autres personnalités.

Après avoir rappelé la date de création de son institut et son statut, le Directeur général dans son intervention, a signalé la diversité de la provenance socioprofessionnelle des lauréats : administrations publiques, entreprises privées, monde associatif ou ONG (nationales ou internationales). Il a salué toutes ces structures pour la confiance placée en son institut, en lui confiant la responsabilité de perfectionner et renforcer les capacités managériales leurs agents.

Conformément à sa politique d’ouverture et d’impulsion du savoir-faire, la seizième promotion de l’institut est composée des diplômés de l’ISTA Technolab Bamako, de l’ESGI et du Groupe Ecole Supérieur de Gestion de Paris, avec qui des facilités de double-diplôme existent dans bien de cas pour plusieurs filières de formation.

« L’année 2016 a été fructueuse pour Technolab-ISTA », a déclaré le Directeur général. Avant de dire que L’institut a été accrédité au CAMES pour certaines filières de niveau licence et master, une première pour un établissement privé d’enseignement supérieur au Mali. Cette dynamique renforce ainsi la démarche d’ouverture et de crédibilité internationale et l’institut.

Aussi, sur le plan des partenariats, le Directeur a expliqué que l’axe de collaboration s’est vue élargir par la signature de nouvelles conventions avec l’université de Dakar-Bourguiba au Sénégal, la Rad Ford University College au Ghana. En plus de ces institutions, selon lui des programmes de continuation des études, sont également possibles pour les étudiants en Tunisie à l’International de Technologie Sfax.

« Nous sommes fiers d’annoncer que beaucoup de nos diplômés sont demandés et recrutés par les entreprises et différents organismes, avant même la fin de leur cursus académique. Ils occupent les meilleurs rangs en terme de classement dans les concours de recrutement dans la fonction publique malienne et sont les plus nombreux dans les différents corps de recrutement », a souligné M.Diakité.

Il a aussi expliqué qu’un facteur non moins important concerne les perspectives d’émergence de leurs diplômés. Selon lui, ils ont déjà occupé et continuent d’occuper de nos jours des postes de responsabilité à des niveaux stratégiques : directeurs nationaux, secrétaires généraux de ministères, des élus municipaux, députés et très bientôt, « nous aurons des ministres parmi nos diplômés » a-t-il indiqué.

Il a été satisfait de constater que de plus en plus l’approche genre s’impose dans les formations, et magnifiée par le nombre élevé de récipiendaires féminins dont la présence à un tel niveau conforte la volonté d’équité et de promotion de la femme. D’autres nationalités africaines sont également représentées dans le groupe.

Il a remercié le parrain Le Professeur Ogobara Doumbo pour son élogieux parcours et le modèle d’inspiration à la modestie et à l’efficacité scientifique d’avoir répondu favorablement à leur sollicitation. Il a aussi remercié, Fousseyni Diallo, Président d’honneur. Selon lui, il est l’un des témoins privilégiés d’une aventure qui démarrait il y a 22 ans.

En 1995, a rappelé le directeur, les mois qui ont suivi, lui ont permis d’avoir des marchés avec la DNESRS. De ces constats et collaborations, étaient venue l’idée de création d’un centre privé d’enseignement supérieur. Cette aventure était également un autre défi, tant le contexte était nouveau. D‘autres partenaires, d’après lui, « l’avaient alors rejoint pour faire avancer cet autre nouveau projet qui a pris la route, et qui vient de donner sa 16ème promotion ». Il a aussi salué les partenaires qui ont bien voulu les accompagnés : AMAGRH, ACIAM, au corps professoral de l’ISTA, aux ministères en charge de l’éducation et de l’enseignement supérieur et aux différents ministères.

Il a ensuite souhaité aux récipiendaires une bonne continuation et de nombreux succès dans leur vie sociale et de responsabilités professionnelles. Il les a exhortés à un travail de qualité qui contribuera à la renommée de l’établissement qui les a formés.

Le Directeur a terminé son intervention en donnant aux récipiendaires quelques conseils. « Le diplôme n’est pas une fin en soi, mais juste un outil. Si vous en faites bon usage, vous en récolterez les fruits. Dans le cas contraire et que Dieu vous en garde, vous ne trouverez que désillusions, amertume, au bout du chemin », a-t-il conseillé.

« Ce soir n’est pas comme les autres. C’est un soir dont nous-nous souviendrons longtemps », a déclaré pour sa part Mme Fatoumata Bathily, représentante des récipiendaires.

Elle a exhorté ses camarades de mettre en pratique les connaissent acquises à travers cette formation pour redynamiser leur future secteur d’activité. « Nous pouvons être fiers de ce diplôme et de cette formation qui sont des atouts pour notre vie professionnelle », a souligné Mme Bathily. Avant de remercier son Directeur général, ses camarades ainsi que les Professeurs et toutes les bonnes volontés, plus particulièrement leurs parents qui les ont soutenu tout au long de leur formation.

« Pour le compte de l’année 2017, le ministère du travail et de la fonction publique a organisé pour la première fois au Mali un concours national dans le corps des administrateurs des ressources humaines de catégorie A. Les candidats étaient tous des étudiants sortants de Technolab-ISTA », a déclaré Amadou Ouane, représentant du ministre.

Il dira que c’est dans cette optique qu’une association dénommée Technolab Synergie (IRH) a vu le jour. Cette qualité est due à la qualité des enseignements et des formations reçue à Technolab-ISTA. Il a conclu ses propos en lançant un appel à tous les parents d’étudiants de choisir Technolas-ISTA comme Institut de formation, car sa qualité est indispensable pour une bonne éducation.

Bintou COULIBALY (stagiaire)

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Paix et réconciliation au Mali : La Plateforme des femmes leaders joue sa partition

La Plateforme des femmes leaders au Mali a tenu le vendredi 31 août 2018 un point de presse dans la salle de conférence du Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CNDIFE). Lors de ce point de presse un communiqué a été lu

Travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou. Lisez l’avis d’Appel d’offres ouvert !

Travaux de réaménagement de l’Agence de Boulkassoumbougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de l’Agence de Boulkassoumbougou. Lisez le document d’Appel d’offres ouvert !