Pour l’honneur du Mali : IBK devrait prendre des actes forts après l’humiliation de Kidal

lundi 2 juin 2014

Après les évènements de Kidal, notre compatriote Yachim Maïga, fonctionnaire des Nations Unies en Haïti, invite IBK à prendre quelques actes. Lisez !

Premier acte : le Président malien IBK, devrait se surpasser pour se confesser devant le peuple pour toutes les erreurs de gouvernance depuis son investiture et son manque de vison claire dans la gestion du Nord du Mali.
Il doit avoir le courage de demander pardon au peuple malien qui lui a fait confiance à près de 77%

Deuxième acte : IBK devrait humblement, après le déluge de Kidal, demander la démission du Gouvernement Mara, pour n’avoir pas su gérer les évènements douloureux de Kidal des 17 et 21 Mai 2014. En démocratie, quand on échoue on doit pouvoir tirer les conséquences de sa gestion, car Mara n’a plus ni la crédibilité, ni la légitimité face à l’Armée qu’il a jetée en pâture en la rendant responsable de l’attaque du 21 Mai 2014.

Troisième acte : IBK devrait mettre en place, pour l’honneur du Mali, un Gouvernement de crise et d’union sacrée autour de la république, de max 15 membres où les leaders de l’opposition, Soumaila Cissé, Modibo Sidibé et Tiebile Dramé, pour l’honneur du Mali et pour la République, seront appelés à siéger dans ledit Gouvernement. Ce gouvernement devrait avoir un mandat clair et de pleins pouvoirs pour une durée de deux ans ;

Quatrième acte : IBK devrait demander à travers l’assemblée nationale, aux partis politiques, de mettre en hibernation toutes les activités politiques pendant toute la durée du gouvernement de crise et d’union sacrée pour permettre au gouvernement d’union sacrée de travailler pour l’honneur du Mali.
Comme preuve de bonne volonté et d’engagement, il devrait déclarer officiellement sa non candidature pour la prochaine présidentielle de 2018.

Cinquième acte : IBk devrait mettre en place très rapidement, une cellule de réflexions prospectives sur le devenir du Mali pour les 20 prochaines années avec un mandat de résultats à la fin du gouvernement d’union sacrée. Cette cellule doit rendre compte directement à IBK sur les grandes questions du Mali. Elle devrait être dotée de cadres compétents volontaires dans tous les domaines. Ce sera le laboratoire de solutions.

Yachim MAIGA
27 Mai 2014

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav