Polyphonie pour la paix : Les week-ends d’écritures dévoilent ses lauréats

dimanche 31 mai 2020

Lancée au mois de février 2020, à Djalakorodji au Lycée Privé Toubacoro Alassane Doucouré, le projet Polyphonie pour la Paix regroupait des élèves et étudiants repartis dans différentes écuries (A, B, C, D, E, F, G, H) qui compatissaient dans différents genres littéraires et dans différents styles d’écriture. Assistés par des coaches de calibre différents mais aussi parfois de domaines différents.

Le projet Polyphonie pour la Paix lancée, il y a quatre mois, par le Centre soleil d’Afrique et l’Association culturelle Ecriture Des Suds (EDS) en partenariat avec le ministère des affaires étrangères allemand tend vers sa clôture avec la fin des week-ends d’écriture. Réunir artistes, coaches (enseignants) et une quarantaine d’élèves, éminemment appelés jeunes auteurs en herbes, afin de réfléchir sur le thème de la Paix, à un moment critique de l’histoire du Mali, est l’un des objectifs de ce projet. Un projet artistico-littéraire.

Les coaches, travaillant dans l’assurance, la sérénité, la joie, le partage, la motivation, la concentration et la symbiose, ont su, à l’aide des conseils idoines, conduire ces jeunes auteurs vers des imaginations fabuleuses. Imagination synonyme de leurs perceptions de la paix dans le pays.

L’apparition de la pandémie du covid-19 a ralenti la cadence des évènements liés aux week-ends d’écriture, mais n’a en aucun cas entaché la motivation de l’instance organisatrice ni celle des coaches. Ce qui a conduit à l’achèvement des séances d’écritures via le réseau social WhatsApp au mois de mars. A l’image des cours à distances, les séances de peaufinage, de réajustement de remise en forme mais aussi de traitement de fond se sont toutes tenues sur le même réseau. A la suite desquelles chaque coach a évalué et noté ses poulains sur le critère d’originalité, de fond, de forme, l’intérêt et surtout de la conduite.

Après tous ces réglages esthétiques, deux jurys dont un jury virtuel et un autre physique ont procédé à la présélection des 24 meilleurs textes avant de procéder à la sélection définitive qui n’a retenu que 15 meilleurs textes. Parmi ces 15, trois textes sortent du lot pour recevoir les prix polyphonie pour la paix. Il s’agit du premier, du deuxième et du troisième, représenté par les auteurs Djéné CAMARA, Kadiatou MARIKO et Oumar OUONOGO.

A l’issu de ces sélections, les instances organisatrices, les artistes (peintres, vidéastes et photographes) ainsi que les coaches ont montré leur satisfaction quant à la réalisation de ces week-ends d’écriture.

Hama GORO, président du Centre Soleil d’Afrique, s’est réjoui de la tenue des ateliers. « Bravo et félicitations aux auteurs sélectionnés, mes sincères remerciements à ceux qui n’ont pas eu la chance d’être retenus », sont ses mots. « Toutes nos reconnaissances et remerciements à la GIZ Donko ni Maaya pour leur soutien au projet Polyphonie pour la Paix », a-t-il ajouté. « Toutes mes félicitations à tous, écrivains, membres du jury artistes, aussi bien que la structure dont le but est de promouvoir la culture africaine en général et la promotion des arts plastiques », sont les mots de l’artiste peintre Mohamed Bomboly KEITA. Ce fut l’occasion pour certains coaches de montrer leurs reconnaissances. "Ce fut un plaisir de participer à l’atelier d’écriture », a dit Siriman DIAKITE, professeur de Lettres. C’était aussi un moment pour le Président/ Fondateur, MINGA S. Siddick de l’Association culturelle Ecriture Des Suds, de saluer les efforts de chacun. « Merci à tous pour le travail abattu », a-t-il dit.

Cette étape était l’une des plus importantes du projet. Reste les étapes suivantes : l’édition du recueil de texte et la cérémonie de clôture définitive du projet dans les mois à venir.

Bakary SAMATE (Stagiaire)

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav