Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Opération solidarité : Des permis de conduire pour des apprentis chauffeurs

mardi 14 novembre 2017

Maouloud Ben Kattra, ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, a procédé le samedi 11 novembre 2017, à la remise officielle de permis de conduire aux apprentis chauffeurs. C’était à la place de Kati. Cette 10ème édition s’inscrit dans le cadre des festivités marquant la 23ème édition du mois de la solidarité dont le thème retenu pour cette année est : « la solidarité, une opportunité pour maintenir la cohésion sociale dans un Mali uni et réconcilié ».

A l’occasion de cette cérémonie de remise de permis au profit des apprentis chauffeurs, le ministre Ben Kattra a prononcé un discours. C’était en présence de Mme le ministre de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, le maire de la commune II, le représentant du ministre de la sécurité et du ministre du développement social, du représentant des syndicats des chauffeurs, et des autos écoles partenaires.

Le ministre Ben Kattraa a rappelé que son département à travers ses différentes structures notamment le programme national d’action pour l’emploi en vue de réduire la pauvreté (PNA/ERP), œuvre inlassablement aux cotés des personnes démunies, des couches les plus défavorisées en vue de leur assurer, par la formation professionnelle et l’insertion, un meilleur cadre d’épanouissement.

Il a rappelé que l’opération permis de conduire a été initiée en 2008 par le PNA/ERP, en partenariat avec le syndicat des chauffeurs de la gare routière de Sogoniko. Cet exercice selon lui consiste à former et à doter les jeunes apprentis de permis de conduire. Aussi le ministre Ben Kattra a rappelé qu’à travers cette opération, le PNA/ERP prend en charge l’ensemble des coûts inhérents à l’acquisition du permis de conduire, à savoir les frais d’inscription dans les auto-écoles et les frais afférents à l’examen pratique.

Il a indiqué qu’au jour aujourd’hui 240 jeunes auditeurs au total, dont 46 filles du district de Bamako et d’autres régions, ont bénéficié de cette opération, dont le coût s’élève à 32 473 079 FCFA.

Le ministre de l’emploi a rassuré que son département reste fortement engagé, pour accompagner les couches les plus défavorisées dans leur formation et leur insertion socioprofessionnelle. Avant de dire que ce geste est un moyen sûr pour lutter contre la pauvreté et la précarité.

Pour conclure son intervention, il a lancé un appel à l’endroit des bénéficiaires pour qu’ils fassent bon usage de ce permis de conduire et qu’ils veillent à réduire de façon significative les accidents de la circulation routière.

Quant aux bénéficiaires, par la voix de leur représentant, ont exprimé leur profonde satisfaction et remerciement à l’endroit du ministre de l’emploi, des partenaires ainsi que les personnes qui les ont accompagné. Pour ces bénéficiaires, c’est un moyen efficace pour réduire le chômage.

Bintou COULIBALY (stagiaire)

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques