Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Nouveau bureau de la FEDAMA : Le Président Aliou Ifra Ndiaye annonce les nouvelles couleurs

mercredi 17 juillet 2019

« J’ai le plaisir de vous informer que le nouveau bureau de la FEDAMA a commencé ses activités cette semaine. Après la passation de service, nous avons immédiatement commencé la réorganisation systémique de votre faitière. Nous vous présenterons les jours à venir, dans le cadre d’une assemblée générale d’information, notre programme qui s’intitule « Initiative pour la culture au Mali », conçu à l’issu de plusieurs consultations de la communauté de la culture », a indiqué Alou Ifra Ndiaye dans un « post » sur sa page facebook. Lisez l’intégralité de sa publication !

« Nous avons rencontré Dioncouda Traoré, le haut représentant du chef de l’Etat au centre du Mali, dans le cadre d’une action entreprise par le bureau sortant. Une synergie d’actions est envisagée pour l’accompagner dans sa nouvelle mission.

Nous avons surtout rencontré notre ministre de tutelle, Madame NDiaye Ramatoulaye Diallo, qui nous a accueilli avec une forte délégation du département de la culture. Le nouveau bureau lui a été présenté. Et nous lui avons exposé les objectifs de notre mandat qui est inscrit dans la création d’un écosystème qui permettra :

• de promouvoir un marché intérieur de la culture à partir de 70 collectivités territoriales et de boutiques virtuelles de la culture au Mali
• de créer un statut de l’artiste et des acteurs de la culture en lien avec ce marché intérieur pour lui permettre d’accéder au prêt, au programme immobilier, à la retraite, à la couverture sociale, à la couverture médicale..
• de créer une mutuelle spécialisée culture pour faire le lien avec les différents prestataires des services de protection sociale (AMO, INPS, Assurances privées…)
• de créer un CESCOM destiné à la communauté des artistes et des acteurs culturels du Mali
• de promouvoir une assurance pour protéger les festivals et événements culturels contre les sinistres et les événements imprévus comme les deuils nationaux par exemple.

Après la présentation de ces objectifs, nous avons indiqué à Madame le Ministre de la culture notre intention d’aménager tout de suite un nouveau siège digne de la faitière de la culture. L’étude a été déjà faite par un bureau d’architecte, nous comptons entamer dès les semaines à venir les travaux d’aménagement. Nous avons sollicité et obtenu son soutien de principe.

Nous avons également sollicité le soutien de Madame le Ministre pour récupérer en tant que faitière de la communauté de la culture la gestion du budget annuel que le Président de la République Ibrahim Boubacar Keita met à la disposition de la culture.

Nous lui avons également indiqué que nous allons entamer une série de rencontres avec les départements ministériels en liens avec nos objectifs sectoriels. Dores et déjà, nous avons rencontré :

• Madame Kamissa CAMARA, le ministre de l’économie numérique et de la prospective, sur les questions liées au marché intérieur de la culture à partir de boutiques virtuelles nationales labellisées qui serviraient également de passerelles avec les multinationales digitales
• Monsieur Yaya Sangaré, Ministre de la Communication, chargé des Relations avec les Institutions, Porte-parole du Gouvernement, sur les questions liées à l’industrie des programmes télévisuels

Nous envisageons de rencontrer :

• le Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation sur les questions liées au marché intérieur de la culture à partir de 70 collectivités locales
• le Ministre de la Santé et des Affaires sociales sur les questions liées à la couverture sociale, à la retraite et à la mise en place d’un CESCOM
• le Ministre de la Promotion de l’Investissement privé, des Petites et Moyennes Entreprises et de l’Entreprenariat national sur les questions liées à l’économie créative, à la promotion des industries et de l’entreprenariat culturels
• le Ministre des Infrastructures et de l’équipement sur les questions liés aux équipements culturels dans les collectivités locales
• le Ministre de la Formation professionnelle sur les questions liées aux formations pratiques liées aux corps de métiers de la culture
• le Ministre Secrétaire Général de la présidence de la République sur la question liée à la gestion du budget annuel que le Président de la République Ibrahim Boubacar Keita consacre à la culture.
• le premier ministre, le Président de l’Assemblée Nationale et des commissions spécialisées de l’Assemblée Nationale sur les questions liées à une réorganisation systémique de la culture au Mali

Chers membres de la communauté de la culture, nous vous inviterons bientôt à la présentation détaillée au CICB du programme dans le cadre d’une assemblée générale d’information.

Bien à nous !

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.