Nord du Mali : Silence dans les médias Français quand Moussa Ag Assarid se fait exclure du MNLA

vendredi 30 mai 2014

Il a déjà été dit plus d’une fois sur RP MÉDIAS que Moussa Ag ASSARID est indésirable au MNLA. Si nous le savons, il faut espérer que tous les grands médias français qui traitent la question MNLA le savent. Ces médias savent tous que Moussa n’est plus le bienvenu dans les rassemblements des instances du groupuscule terroriste. Depuis Novembre 2012, j’ai entamé une filature dont mes cibles sont Moussa et le MNLA.

Le premier soupçon de friture du sulfureux ex porte parole du MNLA avec son organisation est apparu en Février 2012 lors d’un déplacement à Mur Erigné, ville périphérique d’Angers. J’y avais rendez-vous avec Moussa en marge d’une conférence organisée par le Maire de Mur Erigné clairement pro MNLA. Étant donné que Moussa ne se réclame plus malien, l’inviter à une conférence dont le thème porte sur le développement du Mali est une provocation perçue comme telle par la grande et brave communauté malienne d’Angers (les membres de l’association FASO DENW avec à leur tête Ibrahima TAMEGA sont énergiquement intervenus pour remettre les choses en place). C’est donc au cours de cette soirée de conférence avec la présence très controversée dudit Moussa que j’ai réalisé une interview avec mon hôte. En marge de l’interview, j’ai émis l’idée d’une interview avec Moussa Ag ATTAHER le véritable et du reste toujours porte-parole de l’organisation terroriste afin de diversifier mes sources et éviter de traiter l’actualité à la manière de certains autres médias français.

J’ai donc sollicité une mise en relation avec ce dernier afin de réaliser une interview à Paris ou Genève lieu de résidence officielle d’ATTAHER qui passe ainsi plus de temps en réalité dans les hôtels cinq étoiles de Ouagadougou aux frais du président COMPAORE (donc indirectement aux frais du pauvre burkinabé). La réaction de Moussa Ag ASSARID me parut disproportionnée étant donné le semblant de proximité qu’il montre avec son homonyme chaque fois que les télés françaises leur offrent une tribune monotone. ASSARID m’a en effet déconseillé de contacter ATTAHER et en lieu et place, m’a proposé Mahamadou Djeri MAIGA vice président de l’organisation. Ce fut très surprenant mais j’ai tout de même insisté pour avoir son numéro de téléphone. Ne pouvant m’avouer qu’il n’avait pas le numéro de téléphone de ce dernier dans son téléphone, il m’a invité a le trouver sur le site du MNLA. A cette époque le numéro était effectivement disponible sur le site du groupe. Depuis lors Moussa et Moussa n’ont plus été vus ensemble sur un plateau et progressivement ASSARID a disparu des écrans pour laisser place à son désormais rival.

Poursuivant toujours mes investigations, j’ai découvert un communiqué du MNLA daté du 3 février 2013 désignant comme seul porte parole du MNLA sieur ATTAHER et mettant en avant que toute autre personne qui s’exprimerait au nom du MNLA et n’ ayant pas mandat à le faire s’exprimerait en son propre nom. Pour tout observateur averti, on pouvait comprendre que ce communiqué était taillé pour ASSARID.

Autre temps autre indice, le 6 Avril dernier lors de la célébration de l’indépendance virtuelle de l’état virtuel de l’Azawad, ASSARID se présentera comme président de l’association « amitié Azawad ». Ce jour du 6 Avril, ASSARID était entouré d’une douzaine de suiveurs majoritairement Kabyles et de quelques rescapés libyens échoués en France ramenés sur les lieux en minicar. Il me présentera une autre personne comme étant le président de la cellule Europe du MNLA mais après vérification, cette possibilité est à jeter car elle n’existe sur aucune tablette du MNLA.

Tous ces événements mis bout à bout amènent facilement à la conclusion d’une implosion maîtrisée. L’exclusion de ASSARID est donc actée mais passée sous silence par les médias et ne fait aucune vague au sein du MNLA.

Récapitulons pour ceux qui commencent à lire cet article à partir de ce paragraphe : ASSARID passe de porte-parole officiel invité de tous les plateaux télé, à président de l’amitié Azawad célébrant un événement majeur à Paris lieu stratégique du processus du MNLA devant une douzaine de militants et avec la présence d’un seul média
qui plus est malien : RP MÉDIAS. On décèle aisément la solitude de l’homme bleu ASSARID. Aucune tête connue n’avait fait le déplacement. A croire qu’il avait la contagieuse peste. Bref, Moussa Ag ASSARID est exclu du MNLA mais les médias français n’en parlent point, ils seraient obligés de parler des raisons et finiront par fissurer les plans de la supercherie.

Les raison de ce divorce sont connues, nous en parlerons largement dans un prochain article. Une chose nous met tous d’accord : « tout ce qui diminue fini par disparaître ».

RP MÉDIAS, ELI JAH DE BLA

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav