Version imprimable de cet article Version imprimable | |

NEGOCIATION ENTRE LE CNSP ET LES SYNDICATS DE L’EDUCATION : Un compromis trouvé, les cours reprennent le lundi 14 septembre 2020

lundi 14 septembre 2020

Après plusieurs rencontres, le CNSP, les syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016 et la Commission de conciliation sont parvenus à un accord. La signature des documents a eu lieu vendredi 11 septembre, à Kati. Les cours ainsi que les activités pédagogiques reprennent ce matin.

Les syndicats signataires du 15 octobre 2016 à l’issue d’une rencontre avec le CNSP, la Commission de conciliation, a suspendu son mot d’ordre d’arrêt des cours et la suspension des activités pédagogiques. La décision fait suite à la signature d’un protocole d’attente signé le 11 septembre 2020 entre les parties.

La rencontre était présidée par le colonel Sadio Camara, 2e vice président du CNSP. Après discussions, au cours desquelles des concessions ont été faites par les différents parties. Il a été convenu de ce qui suit : la signature d’un projet d’ordonnance relatif à la modification de la Loi Numéro 2018-007 du 16 janvier 2018 ainsi que le projet d’arrêté interministériel relatif à la transposition du personnel concerné ; l’alignement de l’indice plafond de la catégorie A à 1267 sur le salaire du mois de novembre 2020 ; le paiement des rappels différentiels des mois de janvier à octobre 2020 sur le salaire du mois de novembre 2020 ; le paiement de la première moitié des arriérés de 2019 au mois de décembre 2021 ; le paiement des arriérés de la seconde moitié de 2019 au mois de mars 2021 ; l’alignement de l’indice plafond de la catégorie A à 1382 pour compter du 1er janvier 2021.

Après ces avancées dites notoires, les syndicats ont décidé de reprendre les cours ainsi que les activités pédagogiques dans les écoles de l’enseignement secondaire, de l’enseignement fondamental et de l’éducation préscolaire et spéciale, à partir de ce lundi 14 septembre 2020.

Pour les syndicats, « l’accord est intervenu grâce à l’implication notamment du Haut conseil islamique, du plaidoyer de la Commission de conciliation et surtout de l’engagement du président du CNSP ».

A rappeler que les syndicats étaient entrés en rébellion à cause de la lenteur de l’application de l’article 39 de la Loi Numéro 2018-007 du 16 janvier 2018 portant statut du personnel enseignant de l’Enseignement secondaire, de l’enseignement fondamental et de l’éducation préscolaire et spéciale.

Mohamed Keita
ARC EN CIEL

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav