Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Mois de la solidarité : Le Mouvement patriotique pour le Mali fait don de kits scolaires aux enfants vivant avec un handicap

samedi 21 octobre 2017

Le jeudi 19 octobre 2017, s’est déroulée au Centre des métiers sis en CIII de Bamako, la cérémonie de remise de dons de kits scolaires par le mouvement patriotique pour le Mali aux enfants vivant avec des handicaps physiques. Cette cérémonie de remise symbolique de kits scolaires s’inscrit dans le cadre du mois de la solidarité.

Cette rencontre a enregistré la présence de Dramane Dembélé, président de l’association des handicapés pour la promotion des initiatives locales de développement (AHPID), Aboubacar Doucouré, président du mouvement patriotique pour le Mali, le représentant de Mahamadou Minkoro, président de la chambre des métiers du Mali.

La cérémonie a été couplée avec la remise de l’attestation de reconnaissance par l’APHID au président du mouvement patriotique pour le Mali.

Prenant la parole, Dramane Dembélé, président de l’APHID a salué ce geste symbolique de remise de dons de kits scolaires aux enfants vivants avec un handicap de la part du mouvement patriotique pour le Mali. Selon lui cela permettra de diminuer les dépenses scolaires des parents vivant en situation difficile, singulièrement ceux des enfants handicapés.

Dramane Dembélé a remercié le président du mouvement patriotique pour le Mali et tous les partenaires techniques et financiers pour leur accompagnement sans faille (ANASER, le service du développement sociale de la CIII, Orange Mali, Chambre des Métiers etc.). Il a affirmé que c’est une habitude de la part du mouvement patriotique pour le Mali. Le président de l’AHPID a souhaité que cela soit une continuité.

Pour sa part Aboubacar Doucouré, président du mouvement patriotique pour le Mali, a souligné que la solidarité est recommandée dans la religion musulmane et dans notre culture. Ce geste symbolique va à l’endroit des enfants vivant avec les handicaps physiques. « Ces enfants sont en situation difficile, il est de notre devoir de les aider tant qu’on peut », a jugé nécessaire M. Doucouré. Il a lancé un appel à l’endroit des partenaires d’aider les personnes en situation difficile et plus particulièrement les enfants. Pour terminer ses propos, il a renouvelé ses engagements à l’endroit de cette population qui verra d’autres aides dans les jours à venir. Avant d’ajouter que cela sera une habitude de sa part et d’indiquer qu’ils vont continuer dans ce sens.

Bintou COULIBALY (stagiaire)

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques