| |

Marionnettes géantes : Bientôt des Compagnies à Ségou et Mopti

mardi 2 février 2021

Les marionnettes géantes n’ont plus de secrets pour 16 jeunes filles et garçons, venus de Ségou et de Mopti. Pendant un mois, grâce à une initiative de la Compagnie Nama, soutenue par le Programme Jeunesse et Stabilisation dans les régions du centre du Mali (PROJES), ils ont été outillés en technique de fabrication et de manipulation des marionnettes géantes.

Du 4 au 30 janvier 2021, la Compagnie Nama a assuré la formation de 16 jeunes (8 filles et 8 garçons) en technique de fabrication et de manipulation des marionnettes géantes, pour faciliter leur insertion socioprofessionnelle.

Le 1er février 2021, la cérémonie de restitution de cette formation et de remise des attestations aux 16 participants, a donné l’occasion à une fête à Magnambougou Fasso Kanou. Et, comme le Programme Jeunesse et Stabilisation dans les régions du centre du Mali (PROJES), financé par l’Union européenne à travers le Fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne pour l’Afrique et mis en œuvre par la GIZ, cette merveilleuse fête a enregistré la participation d’Ouvry Bart, Ambassadeur de la Délégation de l’Union européenne au Mali.

Mais, en plus de l’Ambassadeur de l’Union Européenne, l’on a noté la présence du représentant du Ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, du Maire de la Commune VI, du coordinateur des Chefs de quartiers de la commune VI et de F. Javier Ruiz Arteaga, Directeur du PROJES.

Comme pour exorciser la scène, le Doyen Malick Dramé qui a fait les beaux jours des marionnettes au niveau de Markala, est intervenu en premier avec sa troupe pour une prestation d’une beauté exceptionnelle. Dans un jeu de tam-tam que les spectateurs ont apprécié, Malick Dramé a prouvé qu’il n’a rien perdu de sa verve artistique.

Ensuite, ce fut le tour des 16 jeunes formés de montrer au public ce qu’ils ont appris pendant un mois. En plus des marionnettes géantes, les 16 apprenants ont été formés à la manipulation des marionnettes à files.

Et, comme, il présageait la qualité du spectacle, Yacouba Magassouba, en sa qualité de Directeur de la Compagnie Nama, a déclaré : « C’est avec un sentiment de satisfaction et de reconnaissance que la Compagnie Nama vous accueille pour la restitution de la formation ‘’ jeunesse paix et sécurité’’ qui a été possible grâce à l’appui de l’Union européenne et du PROCEJ ». Il a ensuite fait constater que les jeunes maliens représentent une forte proportion des personnes qui subissent les effets du conflit armé, par le fait qu’ils soient privés d’accès à l’éducation et de perspectives économiques, et surtout du fait que cela soit préjudiciable à l’instauration durable de la paix et la réconciliation.

Yacouba Magassouba a rappelé que la formation avait un double objectifs : former 16 jeunes hommes et femmes des régions de Mopti et Ségou au métier de marionnettiste pour leur permettre ensuite d’avoir une profession, et créer avec eux un spectacle des marionnettes autour de la thématique jeunesse et paix. « Par cette action, nous avons voulu sensibiliser la société malienne au rôle que les jeunes devraient jouer pour contribuer à l’instauration d’une paix durable et œuvrer pour la justice et la réconciliation, tant nécessaire aujourd’hui au Mali et notamment dans les régions d’origine des jeunes formés », a déclaré Yacouba Magassouba.

Pour le compte des 16 participants, Adam Ouane dite Gogo de Mopti et Tahirou Sogoba de Ségou, sont intervenus pour dire toute leur satisfaction pour la qualité de la formation reçue. « Aujourd’hui, nous savons fabriquer et savons manipuler les marionnettes géantes. Et, nous invitons les partenaires financiers de cette action et la Compagnie a donné la même opportunité à d’autres jeunes maliens, afin que la marionnette géante soit une réalité partout au Mali », ont-t-ils déclaré en substance.

« C’est avec un grand plaisir que je suis venu m’associer à vous pour cette cérémonie qui salue l’engagement d’une Compagnie et des jeunes à apprendre quelque chose pour se donner un avenir radieux », a indiqué Ouvry Bart, Ambassadeur de la Délégation de l’Union européenne au Mali. Il a ajouté qu’il a été impressionné par la qualité de la formation. Après avoir rendu un hommage à la culture malienne, l’Ambassadeur de l’UE au Mali, a déclaré que le patrimoine culturel malien est de renommée internationale. Mais, il a estimé que depuis 2012, ce formidable patrimoine est en danger au regard de la crise qui secoue le pays. Et, pour cela, il dira que l’Union européenne a décidé d’être aux côtés du Mali pour un soutien appuyé au secteur de la culture. « Nous voulons aider à la formation et à la professionnalisation des jeunes acteurs culturels maliens pour garantir une très belle relève au pays », a-t-il indiqué. Avant de dire qu’avec ce qu’il a vu lors de cette formation, il n’y a aucun doute, les marionnettes ont un bel avenir au Mali et en Europe.

Après cette série de discours, les 16 apprenants ont reçu leur attestation de fin de stage.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav