Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Manuel de droit des enfants : la transcription en langue nationale Bomu depuis le terroir

mercredi 17 juillet 2019

Le Groupe de Recherche Action Droit de l’Enfant Mali (GRADEM) a organisé une rencontre d’enrichissement d’un manuel d’inculturation sur les concepts et expressions en langue Bomu du 2 au 3 juillet 2019 dans le cercle de Tominian à Dobwo et du 4 au 5 juillet 2019 à Tominian.

La rencontre a regroupé des représentants du CAP, de la Marie, du directeur exécutif du groupe de recherche action droit de l’action Mali (GRADEM), les membres de la RECOTRADE, les experts en alphabétisation ainsi que des membres de la société coopérative, appuyés par GRADEM. 

Dans son projet intitulé :« Promotion d’initiatives citoyennes de développement durable et inculturation des droits de l’enfant dans 86 villages du milieu rural des régions de Koulikoro, Ségou et de la région de Mopti, avec une attention particulière pour les filles », le GRADEM, à travers ses partenaires techniques et financiers KIRA, a entrepris un programme d’inculturation sur les concepts et expression de droit de l’enfant dans nos langues locales. Cela permettra de mieux édifier les acteurs et les bénéficiaires en matière de promotion et de protection de droit des enfants.

Ce document dans son intégralité se compose de deux grandes parties dont les principes fondamentaux de droits d’une part, et d’autre part des droits spécifiques de l’enfant. Cette rencontre d’enrichissement se veut garant de l’authenticité dans l’emploi des mots et expressions dans son contexte approprié. A cet effet, les participants à travers des travaux de groupes et en plénière ont apporté des observations afin de produire un document de qualité.

En outre, rappelons qu’après la rencontre communale à Ségou dans la commune de Sébougou pour l’enrichissement du document d’inculturation (Concepts et expressions des droits de l’enfant en langue Bamanankan), les rencontres de Dobwo et Tominian pour l’inculturation en langue Bomu viennent avant la réalisation de celle en Dogosso (DONOSSO) bientôt.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de