• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Mouvement ON A TOUT COMPRIS « Waati Sera » : « Nous ne sommes point des extrémistes »

    « Nous ne sommes point des extrémistes, nous estimons que nos interrogations à l’endroit de la diplomatie française et notre appel au respect des valeurs républicaines méritent des réponses idoines de la part de la France. Donc, c’est une façon à nous, d’exprimer

    La MINUSMA condamne fermement l’attaque contre le camp onusien à Kidal

    Tessalit, le 22 mars 2018 – La MINUSMA condamne de la façon la plus ferme l’attaque perpétrée contre le camp de la mission à Kidal. Tôt ce matin, le camp de la MINUSMA a en effet été la cible de tirs indirects aux mortiers. Selon les rapports préliminaires, des

    Nord du Mali : Gatia-MSA annoncent la neutralisation de Almahmoud Ag Iddar Alias Mokossi

    « Almahmoud Ag Iddar Alias Mokossi le numéro trois (3) de l’organisation criminelle sévissant dans la zone, ainsi que six (6) autres bandits ont été́ neutralisés, trois (3) bandits immobilisés en instance d’être remis aux autorités, quatre (4) véhicules

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Mali, le niveau d’eau des barrages de Sélingué et Markala sur le Niger en discussions

    jeudi 8 février 2018 , par Assane Koné

    La Commission de Gestion des Eaux des retenues de Sélingué et Markala (CGESM) était en conclave à Sélingué pour faire le point sur les différentes recommandations de sa précédente session, à savoir le rapport sur le suivi de la surveillance du barrage hydroélectrique de Sélingué du 1er au 20 janvier 2018 et les résultats de la simulation de stockage et de remplissage 2018 de ce barrage, ainsi que le suivi de la gestion du barrage de Markala en réponse au déficit hydrique de cette année.

    La rencontre était présidée par le directeur national de l’hydraulique, M. Yaya Boubacar, représentant le Ministre de l’Energie et de l’Eau et président de la Commission de Gestion de l’Eau des retenues de Sélingué et Markala (CGESM). Les acteurs des services publics et les partenaires impliqués dans les secteurs de l’eau, de l’environnement et de l’assainissement étaient présents.

    La réunion a appelé à une gestion rationnelle des eaux des barrages de Sélingué et Markala s’adressant directement à Energie du Mali (société publique d’approvisionnement en eau) et l’Office du Niger (services agricoles), principaux consommateurs des eaux du fleuve.

    Le Partenariat National de l’Eau du Mali était représenté par son secrétaire permanent, M. Bourama TRAORE.

    http://www.gwp.org

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce