| |

Mali /Le Colonel Assimi Goïta décrète : « La transition va durer 24 mois »

mardi 7 juin 2022

Selon un communiqué du Gouvernement rendu public le lundi 6 juin 2022, le Président de la Transition, Chef de l’état a décrété que la durée de la transition en cours sera de 24 mois à compter du 26 mars dernier 2022. Mais, tout porte à croire que cette décision a été prise en concertation avec les autorités de la CEDEAO.

Il est désormais clair pour toutes et tous : la Transition malienne va durer 24 mois à compter de mars 2022. Un décret a été pris dans ce sens le 6 juin 2022, par le Colonel Assimi Goita, Président de la Transition et Chef de l’Etat.

En effet, dans un décret à 2 articles, le Colonel Assimi Goita a décrété dans un premier article que « La durée de la Transition est fixée à 24 mois, pour compter du 26 mars 2022, conformément à l’article 22 de la loi n°2022-001 du 25 février 2022 portant révision de la Charte de la Transition ». Et, le deuxième article annonce que « le présent décret sera enregistré et publié dans le journal officiel ».

Il faut dire que ce décret des autorités maliennes intervient après le sommet extraordinaire des Chefs d’état et de Gouvernement de la CEDEAO du 4 juin 2022, à ACCRA.

A l’issu de ce sommet, pour ce qui concerne notre pays, la Conférence a salué « les efforts déployés par le Médiateur de la CEDEAO en vue de parvenir à un calendrier acceptable pour assurer un retour rapide à l’ordre constitutionnel, conformément aux protocoles et décisions de la CEDEAO et de l’Union africaine ». Et, a décidé de « demander au Médiateur au Mali de poursuivre ses efforts et de finaliser les discussions avec les Autorités de Transition ».

Le maintien des sanctions prononcées le 9 janvier 2022

Et, contrairement aux attentes de la majorité des maliens qui espéraient la levée immédiate des sanctions, la CEDEAO a décidé de « maintenir les sanctions prononcées le 9 janvier 2022 ». Et, elle a proposé de « poursuivre le dialogue en vue de parvenir à un accord pour assurer une levée progressive des sanctions au fur et à mesure que les critères de la transition sont atteints ».

Mais, apparemment devenue très conciliante avec le Mali, après sûrement la médiation du Président Faure Gnassingbé, la CEDEAO a appelé « les partenaires à accroître leur soutien humanitaire au Mali ». Et, elle a renvoyé l’examen de la situation au Mali lors de son prochain Sommet ordinaire du 3 juillet 2022.

Les assurances du Ministre Abdoulaye Diop

A la tête de la délégation malienne à Accra, le Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale du Mali, a laissé entendre que le Mali était arrivé à Accra avec l’intention de voir levée immédiatement les sanctions. Et, pour cela, il a indiqué que le rapport du médiateur de la CEDEAO présenté aux Chefs d’état et de Gouvernement, qui contenait la proposition malienne d’une durée de 24 mois a été favorablement appréciée par Chefs d’état de la sous-région.

Sûrement la présentation d’un chronogramme clair montrant le chemin des urnes, que le Ministre dit déjà disponible, et le réglage de certains points, aideront la CEDEAO à hâter le pas.

En tout cas, aujourd’hui tout porte à croire que les autorités maliennes et les Chefs d’états de la CEDEAO sont à deux doigts de trouver une solution à l’épineux problème malien.

Et, le décret signé par le Colonel Assimi Goita, doit sûrement rentrer en ligne des garanties que les autorités maliennes devraient données à la CEDEAO. Mais, il est clair qu’il y a encore des non-dits que nous attendons de comprendre au fil des jours et des négociations.

Si la Cedeao a fini par accepter les 24 mois proposés par les autorités maliennes qui ont revenu leur prétention de 5 ans à la baisse, l’on est en droit de se demander si la CEDEAO n’a pas exigé des contreparties ? Attendons pour voir et pour mieux comprendre.

Issa Daou, Stagiaire
Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav