| |

Mali : Fêtes de fin d’année sans pétards

jeudi 2 décembre 2021

Fête de fin d’année, le ministre de la sécurité et de la protection civile annonce l’Interdiction de l’utilisation des pétards et autres feux d’artifice. Le mardi 30 novembre 2021, dans un communiqué de presse, le Ministère de la Sécurité et de la Protection civile a annoncé, l’interdiction de l’utilisation des pétards et autres feux d’artifice en cette veille de fin d’année.

Les maliens vont devoir prendre leur mal en patience. S’il est de coutume de faire tonner les pétards à la faveur des fêtes de fin d’année, cette année cela ne sera pas possible. Selon un communiqué du Ministère de la Sécurité et de la Protection civile, l’utilisation des pétards et autres feux d’artifice est une coutume urbaine très courante pendant les fêtes de fin d’année.

Il faut reconnaître que l’ utilisation des pétards n’est pas sens danger pour la sécurité des populations, surtout en cette période très particulièrement au regard de la situation sécuritaire du pays. C’est pourquoi le ministre de la Sécurité et de la protection civile porte à la connaissance de chaque citoyen que l’utilisation des pétards et autres feux d’artifice est formellement interdite sur toute l’étendue du territoire national. Dans le communiqué, il est dit que les forces de l’ordre veilleront à l’application stricte de la présente mesure et les contrevenants s’exposeront à des sanctions.

Enfin, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile s’est dit pouvoir compter sur la bonne compréhension des uns et des autres et en appelle à l’esprit citoyen de tous.

Une chose est d’interdire l’usage des pétards. Mais, un autre est de permettre leur entrée massive sur le territoire malien. En effet, depuis quelques années, cela est devenu une habitude de voir des décisions d’interdiction de l’usage des pétards lors des fêtes de fin d’année. Mais, la réalité est tout autre, car le marché malien est très souvent déjà inondé avant la prise des décisions d’interdiction de leur usage.

Pour que cette mesure soit efficace, il va falloir souvent agir en amont, en allant à l’interdiction de leur importation au Mali. Si non, l’on constatera le 31 décembre 2021, malgré l’interdiction que les pétards vont tonner un peu partout dans nos villes.

Issa Daou
Stagiaire

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav