| |

MAOULOUD 2020 AU STADE DU 26 MARS : Cherif Haidara jette des pierres dans le jardin de M. Dicko

lundi 9 novembre 2020

A la faveur du prêche pour l’anniversaire de la naissance du prophète Mohamed (PSL), le Cherif Ousmane Madani Haidara a titillé l’imam Mahmoud Dicko sans le nommer.

Venus des 4 coins du Mali et de l’extérieur, ils ont convergé au stade du 26 mars à Yirimadio pour célébrer le jeudi 29 octobre 2020, l’anniversaire de la naissance du prophète Mohamed (PSL). Comme à l’accoutumée, le stade de 50 000 places a refusé du monde.

Des fidèles musulmans du Mali, venus répondre à l’invitation du chérif Ousmane Madani Haidara ont dès la matinée du jeudi pris d’assaut les gradins et la pelouse du stade. En plus du thème principal : « Ensemble pour la renaissance de notre patrie », Cherif Ousmane, a touché du doigt les thèmes d’actualité. Le prêcheur a profité de la tribune pour donner leurs points de vue sur ce qu’ils appellent les propos mal placés d’Emmanuel Macron, président de la République française sur les caricatures. L’actualité malienne et les récents événements n’ont pas été occultés. Ousmane Cherif, sans citer le nom de Mahmoud Dicko, a jeté des pierres dans son jardin.

Le chérif comme il sait le faire a rappelé les valeurs fondamentales de la religion musulmane : le vivre en ensemble, le pardon, la tolérance et l’entraide, l’unité entre les musulmans. Plus, il parlait, plus le public sentait la direction de ses propos : « Nous n’avons jamais déstabilisé un régime », a-t-il dit. Il enfonça le clou en lâchant le morceau : « Moi mon combat n’est pas pour des postes ministériels ou même de chasser les présidents. Demandez aux différents présidents du Mali, de Alpha à IBK jusqu’à cette transition si j’ai été les voir ou leur donner un nom pour un poste ». Le prêcheur du jour, est allé jusqu’à dire qu’il n’a aucun ministre dans le gouvernement. A ses dires, il n’est pas du genre à faire de la politique sous le couvert de la religion. « Non, je ne le ferai pas. Et d’ajouter que « tout le monde ne peut pas en dire autant ». Pour ceux qui savent lire entre les lignes, ces genres de propos s’adressent bien à Mahmoud Dicko. M. Dicko, imam a été parmi les personnes qui ont profité de leur position pour mettre le peuple malien sur le dos du président déchu.

Hamidou B Touré
ARC EN CIEL

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav