| |

MALI : Des milliers de personnes manifestent à Bamako contre « l’ingérence extérieure »

samedi 6 novembre 2021

A l’appel du Mouvement « Yèréwolo debout sur les Remparts » et le Collectif pour la Refondation du Mali.

Des milliers de personnes ont manifesté, vendredi 29 octobre 2021, dans les rues de Bamako, la capitale malienne, pour dénoncer l’ingérence de la communauté internationale et en particulier de la France dans la gestion des affaires publiques maliennes et contre la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), à l’appel du Mouvement de la société civile « Yéréwolo (hommes dignes) Debout sur les Remparts » ainsi que le Collectif pour la Refondation du Mali.

Cette sortie historique constitue une étape essentielle pour le rétablissement et l’affirmation de la souveraineté nationale de notre le pays, le Mali. Aujourd’hui nous suivons avec beaucoup d’attention et d’intérêt les actions nobles du Mouvement Yéréwolo et ses actions tangibles en faveur de l’unité nationale », a déclaré Mohamed Ousmane Ag Mohamedoun vice-président du Collectif pour la Refondation du Mali et membre du Conseil National de Transition (CNT), dans un discours prononcé lors de la manifestation.

« Nous disons non aux ingérences de la communauté internationale en particulier les ingérences de la France à travers sa politique de dépendance, sa politique de colonisation et de mépris. C’est aussi le lieu de rappeler à la CEDEAO (Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) que le Mali, certes, est un membre, mais avant tout le Mali est un pays souverain. Donc la CEDEAO doit respecter la souveraineté du peuple malien sinon elle va aller avec le vent des peuples », a souligné la même source.

Les manifestants ont également appelé les autorités maliennes à renforcer sa coopération militaire avec la Russie.

La foule scandait « Colonel Assimi Goïta, Choguel Kokalla, Colonel Modibo Koné sont une chance pour le Mali », « la France, dégage », « l’armée française dégage », « A bas la France », « A bas RFI », « A bas les média français », « Vive la Russie ».

Adama Ben Diarra, conseiller au Conseil national de Transition et leader du Mouvement Yéréwolo a affirmé que « personne ne doit nous obliger à faire une élection. Parce qu’ils ont vu le Mali souffrir, les militaires tués, les civils tués. Hommes, enfants, jeunes, vieux, ils ont tué tout le monde. On n’a vu personne venir nous secourir. La France, est là depuis combien d’années au Mali, et où est le résultat ? Quant à la Russie c’est un pays franc ».

(aa.com)

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav