• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Force conjointe du G5 Sahel : Prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire, à l’ordre du jour

    La Minusma, l’OHCHR, le G5 Sahel et l’UE, se sont donnés la main pour renforcer les capacités de la Force conjointe du G5 Sahel en matière de prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Communiqué de

    Transhumance dans les groupes armés : Des éléments du Gatia trouvent refuge au HCUA

    Décidément, le Mali vit à l’heure des démissions. « Je démissionne de ce machin pour aller adhérer à cet autre machin », est désormais devenu une litanie familière aux maliens. La pratique jusque-là réservée au politicien, vient de gagner les mouvements armés au

    Mouvement ON A TOUT COMPRIS « Waati Sera » : « Nous ne sommes point des extrémistes »

    « Nous ne sommes point des extrémistes, nous estimons que nos interrogations à l’endroit de la diplomatie française et notre appel au respect des valeurs républicaines méritent des réponses idoines de la part de la France. Donc, c’est une façon à nous, d’exprimer

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Lutte contre le terrorisme et le banditisme transfrontalier : Les experts des transmissions conjuguent leurs efforts

    mercredi 26 avril 2017 , par Assane Koné

    La réunion des experts des services de transmissions des armées du Sénégal, de la Mauritanie et du Mali (MMS), s’est tenue le 24 avril 2017 à l’hôtel Massaley de Bamako. Cette rencontre tripartite de quatre jours a pour objectif de conjuguer les efforts des forces en vu de coordonner les actions misent en place pour bien mener cette lutte. Lors de cette rencontre, le directeur des transmissions et des télécommunications des armées du Mali, colonel majeur Moussa Moriba Traoré, représentant du chef d’Etat-majeur général des armées maliennes (CEMGA), a prononcé un discours.

    « La rencontre tripartite est une manifestation de la volonté de nos autorités pour la conjugaison des efforts dans la lutte contre le terrorisme et le banditisme transfrontalier, en cours depuis 15 ans », a indiqué le directeur des transmissions et des télécommunications. Il dira que les groupes armés terroristes nous ont montré par leurs modes d’action que les frontières n’ont aucune importance à leurs yeux. « D’où l’impérieuse nécessité pour nous chefs militaires de mutualiser nos forces pour leur donner la riposte appropriée à travers des opérations militaires conjointes » a-t-il déclaré.

    Les nombreuses initiatives dans la sous-région sahélo-saharienne selon lui sont la preuve éloquente de la détermination des autorités de nos pays respectifs pour éradiquer cette menace. Il a ensuite affirmé que cette rencontre en est la parfaite illustration.

    Dans son intervention, il a fait savoir que les résultats obtenus ont été satisfaisants par rapport à cette question concernant le terrorisme. « Nos attentes sont d’avoir beaucoup plus de mutuelle compréhension entre les forces et beaucoup plus de coopération et de coordination », a insisté M. Traoré avant de conclure.

    Bintou COULIBALY (stagiaire)

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce