• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Abdoulaye Idrissa Maïga dément son soutien à l’opposition, mais ne dit pas qu’il soutient IBK

    « …Depuis quelques jours, des rumeurs persistantes et non fondées circulent dans certains journaux et sur les réseaux sociaux, annonçant mon soutien à l’opposition. J’apporte un démenti formel et clair à ces allégations mensongères et prie, par ailleurs, les

    Ministère de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale : Le Chef de Cabinet, le Colonel Moussa Zabour Maïga n’est plus

    Le Colonel Moussa Zabour MAIGA, un infatigable artisan de la Paix dont la vie au service de la nation, aura été un sacerdoce hors du commun, n’est plus. Cet illustre cadre des forces de défense et de sécurité, Chef de Cabinet du département en charge de la

    Présidentielle 2018 : La CMA votera pour le candidat qui va mettre intégralement en œuvre l’Accord d’Alger

    « La CMA…n’a pris aucun engagement politique vis à vis d’un quelconque candidat aux élections présidentielles. Toutefois, si la CMA devrait donner un mot d’ordre pour un candidat, il sera en faveur de celui qui s’engagerait fermement à la mise en œuvre intégrale

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Lutte contre l’esclavage par Ascendance : La coalition malienne et ABA ROLI font cause commune

    samedi 11 février 2017 , par Assane Koné

    La Coalition de lutte contre l’esclavage par ascendance en partenariat avec l’Association du Barreau Américain, Initiative Etat de Droit – ABA ROLI, a organisé le jeudi 9 février 2017 à Bamako, un atelier de planification de la Coalition nationale de lutte contre l’esclavage par ascendance au Mali. Objectif : Conjuguer leurs efforts pour développer des stratégies permettant d’engager les acteurs, notamment le gouvernement et l’Assemblée Nationale en vue d’une éradication de l’esclavage par ascendance à travers une loi.

    Cette rencontre a réuni plusieurs acteurs impliqués dans la lutte contre cette pratique. du Barreau Américain, Initiative Etat de Droit – ABA ROLI soutient la Coalition Malienne de Lutte Contre l’Esclavage à travers Temedt depuis plusieurs années. Cette rencontre a permis aux deux organisations de conjuguer leurs efforts pour développer des stratégies permettant d’engager les acteurs notamment le gouvernement et l’Assemblée Nationale en vue d’une éradication de l’esclavage par ascendance à travers une loi.

    Au-delà de cet atelier, les participants se sont engagés à sensibiliser les victimes et les communautés sur l’esclavage et le droit des victimes et l’impact sur leurs communautés.Aussi, ils vont assurer leur affranchissement et offrir des recours par l’intermédiaire du système judiciaire formel et des processus informels ou communautaires de résolution des conflits. Ils vont également faciliter l’intégration dans la société à travers la fourniture d’opportunités économiques de traitement psychosocial et le transfert vers d’autres fournisseurs des services sociaux.

    « La société malienne dans son ensemble est profondément conservatrice et continue encore de nos jours à trainer des tares comme l’esclavage », a regretté Mme Keita Fatoumata Cissoko, Présidente de la coalition de lutte contre l’esclavage par ascendance. Avant d’ajouter que ce projet de texte a été déposé sur le bureau du ministre de la justice et en juin 2016 sur la table du conseil des ministres qui n’a malheureusement pas adopté. « Nous pensons que cet atelier va nous être d’un apport considérable car il va nous permettre de reformer et d’améliorer notre plaidoyer lobbying pour que notre loi puisse aboutir », a-t-elle souhaité.

    En effet, la présidente de coalition a mesuré l’enjeu de cette lutte. « le travail qui nous attend demande plus de persévérance, plus de professionnalisme et plus de plaidoyer-lobbying. Il nous faut une loi criminalisant l’esclavage et les pratiques assimilées. Donc, le présent atelier va dans ce sens », a-t-elle déclaré.

    Selon le Directeur Pays d’ABA ROLI, M. Lury Nkouessom ce projet de loi de lutte contre l’esclavage par ascendance s’inscrit en parfaite harmonie avec l’objectif 3 du projet de lutte contre l’esclavage par ascendance et le travail forcé des enfants, initié par l’ABA ROLI, Initiative Etat de Droit.

    « Il vise à promouvoir un plaidoyer mené par les Osc pour une réforme législative abordant les questions de l’esclavage par ascendance et le travail forcé des enfants à travers des foras nationaux et régionaux », a-t-il dit.

    Et d’indiquer que « cet atelier qui renforcera notre détermination à consolider des initiatives propices à la paix et à la justice au profit des victimes de l’esclavage par ascendance ».

    Faut-il le souligner que ABA ROLI intervient dans trois localités du Mali à savoir : Mopti, Gao et Tombouctou. Avec ce nouveau projet, l’Association compte étendre sa couverture géographique vers les régions de Kayes et de Sikasso.

    L’initiative Etat de droit de l’association du Barreau Américain plus connu sous son acronyme ABA ROLI, se considère en position d’appui dans le domaine de l’Etat de Droit et le processus de réconciliation nationale au Mali.

    Moussa mallé SISSOKO

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce