• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Election présidentielle au Mali : l’Appel au calme du Consortium Panafricain des Observateurs Electoraux de la Société Civile Africaine et de la Diaspora en Europe

    « Cette proclamation provisoire qui provient après une centralisation et consolidation des résultats en toute transparence devant les représentants des candidats et aussi en présence d’observateurs nationaux et internationaux, notre Consortium se félicite que

    Présidentielle au Mali/ MIOE-O2A : « le 2ème tour de l’élection présidentielle … a été libre, transparente et équitable »

    « La mission Internationale d’Observation Electorale des ONG et Associations Africaines (MIOE-O2A) considère que le second tour de l’élection présidentielle du 12 août 2018 a été libre, transparente et équitable ». La déclaration a été faite Tetevi Nyatefe Eli,

    Second tour de la présidentielle au Mali : Que dit la Mission d’observation électorale de la société civile africaine ?

    "Nonobstant quelques insuffisances, La mission d’observation électorale de la société civile africaine (LA MOESCA) s’accorde pour affirmer que le deuxième tour de l’élection présidentielle du 12 aout 2018 en République du Mali s’est déroulé dans un climat apaisé,

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Les évêques du Mali : « Nous avons été choqués et abattus par la nouvelle de l’enlèvement de Sœur Gloria Cécilia »

    vendredi 28 avril 2017 , par Assane Koné

    « Le mardi 07 février 2017, nous avons été choqués et abattus par la nouvelle de l’enlèvement de Sœur Gloria Cécilia, religieuse colombienne de la Congrégation des Sœurs Franciscaines de Marie Immaculée, à Karangasso. Depuis cet évènement, quelques questions nous reviennent régulièrement à l’esprit : pourquoi cet acte ? Qui sont ses ravisseurs ? Que veulent-ils ? ». Telle est la synthèse du message des évêques aux membres et sympathisants de la communauté catholique du Mali, qu’ils invitent au calme. Lisez !

    MESSAGE DES ÉVÊQUES AUX MEMBRES ET SYMPATHISANTS DE LA COMMUNAUTÉ CATHOLIQUE DU MALI
    Que la paix du Christ ressuscité soit avec vous !

    Le mardi 07 février 2017, nous avons été choqués et abattus par la nouvelle de l’enlèvement de Sœur Gloria Cécilia, religieuse colombienne de la Congrégation des Sœurs Franciscaines de Marie Immaculée, à Karangasso. Depuis cet évènement, quelques questions nous reviennent régulièrement à l’esprit : pourquoi cet acte ? Qui sont ses ravisseurs ? Que veulent-ils ?

    Il nous revient aujourd’hui en tant que vos Evêques de vous inviter au calme, à la prière et à la vigilance. Notre pays, le Mali, traverse une zone de turbulence depuis plusieurs années. L’insécurité générale qui caractérise cette crise nous préoccupe depuis le début de cette crise et doit nous interpeller tous. Personne ne doit rester indifférent à cette situation et chacun doit s’impliquer pour le retour rapide de la paix et de la concorde nationale. En attendant, nous appelons les pasteurs et l’ensemble des fidèles catholiques à poursuivre la Mission dans l’espérance mais dans la vigilance.

    La prière : la première réaction du croyant face à toute situation, surtout de détresse, doit être la prière. Il faut « prier sans cesse », nous recommande Jésus. L’apôtre Paul nous exhorte aussi en ces termes : « aux jours d’épreuve, tenez bon ; priez avec persévérance » (Rm 12, 12). La prière est notre première et principale arme. C’est pourquoi, en union avec le diocèse de Sikasso, nous avons organisé neuvaines et célébrations eucharistiques pour implorer l’aide du Seigneur en faveur de Sœur Gloria. Poursuivons cet élan et laissons Dieu agir. Faisons-lui confiance. Le Christ a souffert pour que nous ayons la vie. Dieu voudrait-il éprouver notre foi ? Continuons de le supplier pour sa servante et son Eglise.

    Nous exprimons au diocèse de Sikasso, à son Evêque Monseigneur Jean Baptiste TIAMA, à la communauté religieuse des Sœurs Franciscaines de Marie Immaculée, à la communauté chrétienne et aux familles de la paroisse de Karangasso durement éprouvées par la situation ainsi qu’à toutes les personnes victimes d’enlèvement à travers le monde, notre solidarité et notre soutien spirituel et moral. Nous remercions tous ceux qui, au Mali ou ailleurs, ont exprimé à l’Eglise catholique, d’une manière ou d’une autre, leur compassion et leur sympathie.

    En ce temps de Pâques où nous célébrons la résurrection du Christ, nous invitons les prêtres, religieux, religieuses ainsi que les responsables de communautés à veiller « sur vous-mêmes, sur tout le troupeau où l’Esprit Saint vous a placés comme responsables » (Ac 20, 28) en restant vigilants (Ac 20, 31) et en prenant les dispositions nécessaires, en lien avec les autorités administratives et sécuritaires, pour la quiétude des fidèles.

    Nous prions le Seigneur d’accorder à notre pays la paix tant souhaitée par tous ses fils et à Sœur Gloria la grâce d’une libération dans les plus brefs délais.

    Que la paix du Ressuscité habite nos cœurs et nous apporte réconfort et espérance ! Amen.
    Que Dieu bénisse le Mali ! Amen.

    Sikasso, le 22 avril 2017
    Les Evêques du Mali

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce