Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Le Mali à l’honneur : Une première pour un Africain : Un trophée en Or massif pour le colonel-major Kéba Sangaré

mercredi 14 novembre 2018

Lauréat du prix international du Bouclier Bleu de l’UNESCO, le colonel-major Kéba Sangaré issu d’une famille militaire, Kéba Sangaré est petit-fils de feu du capitaine Aly Sangaré, fils du général Pangassi Sangaré, frères de Saran Sangaré et d’Issa Sangaré, tous militaires, le colonel-major Kéba Sangaré est le premier africain a reçu le prix international du Bouclier Bleu de l’UNESCO.

Il a était décerné le 13 septembre 2017 et reçu le 6 novembre 2018 lors d’une cérémonie au Parlement Européenne. Créé par le Comité international du Bouclier Bleu pour récompenser des hommes et femmes qui ont œuvré pour la protection des biens culturels en période de conflits. Ce trophée est en Or massif.

La cérémonie de remise était présidée par la directrice de l’UNESCO, Irina Bokova et du président du Bouclier Bleu, Kark Won Habsburg. Le colonel-major Kéba Sangaré est le premier africain à avoir ce prix. Ce prix prestigieux de l’UNESCO récompense le courage et l’engagement du colonel-major Kéba Sangaré pour la protection des biens culturels en période de conflits. Notre compatriote dirige depuis mai 2017 la direction générale du Service national des jeunes (SNJ).

Lors du déclenchement de l’opération Serval en 2013, le colonel-major Kéba Sangaré dirigeait des opérations du Fuseau-ouest, qui va de Niono jusqu’à Bamba vers la région de Taoudéni. Après l’entrée de son unité à Tombouctou le 26 janvier 2013 en passant par Markala, Diabaly, Léré, Niafunké, Goundam…, le colonel-major Kéba était resté dans la région jusqu’à 2015 comme commandant des opérations militaires.

Ancien directeur de l’Ecole des sous-officiers de Banankoro, il a occupé les postes de commandant par intérim de la 331e Compagnie des commandos parachutistes de Djicoroni en 1995, adjoint au commandant de la 334e Compagnie des commandos instruction de la troupe aéroportée en 1996, commandant de la 334e Compagnie des commandos instruction de la troupe aéroportée de 1996 à 1998. Le nouveau DG du SNJ a commandé également la 333e Compagnie des commandos parachutistes, chargée de la sécurité du président de la République de 1999 à 2002. L’ancien officier observateur des Nations unies en République démocratique du Congo de 2002 à 2003 a été chef bureau opération au niveau du 33e Régiment des commandos parachutistes de 2005-2006.

Correspondance particulière de
Aboubacar Blondin Cissé

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.