Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Le G5 Sahel vers une stratégie intégrée pour la jeunesse des 5 pays

vendredi 8 décembre 2017

Le G5 Sahel a organisé du 23 au 25 novembre 2017, à Bamako un atelier de validation de sa stratégie intégrée pour la jeunesse des cinq pays. C’était à l’hôtel Olympe. Dans le cadre de cette rencontre, M. Samaké, Expert Gouvernance du G5 Sahel, a animé le 24 novembre 2017, une conférence de presse à l’hôtel Micasa à l’ACI 2000.

« Le Secrétariat permanent du G5 Sahel a commis un groupe d’experts pour développer, avec le soutien du Ministère des Affaires étrangères du Royaume du Danemark, un Cadre de Référence, préalable à l’élaboration de la Stratégie Intégrée Jeunesse du G5 Sahel », a indiqué M. Samaké.

Il a ajouté que le Cadre de référence fixe les fondamentaux et les axes prioritaires sur lesquels le G 5 Sahel va s’appuyer pour élaborer sa Stratégie Intégrée Jeunesse et son plan d’action jeunesse 2018-2022. Selon lui, il va déterminer la vision, les orientations et les choix du G5 Sahel pour construire sa stratégie intégrée jeunesse. « Il prend en compte toutes les dimensions de promotion de la jeunesse du G5 Sahel que sont : construction citoyenne, culture de la paix, emploi, éducation, genre, formation professionnelle », a-t-il indiqué. Avant d’ajouter qu’il doit être en parfaite cohérence avec la Stratégie de développement et de sécurité du G5 Sahel.

Il a tenu à préciser que le document préparatoire à la stratégie intégrée de la jeunesse du G5 Sahel et son plan d’actions qui seront le cadre principal de référence des Etats du G5 Sahel pour les questions de jeunesse, devra permettre de présenter le statut de la jeunesse des pays du G5 Sahel, l’état des lieux et les axes prioritaires que se fixe le G5 Sahel pour apporter les réponses adéquates aux défis auxquels les jeunes font face dans nos pays. Ce sont : emploi et formation professionnelle, développement durable, migration, extrémisme, violence, santé, éducation à la citoyenneté, insécurité routière, comportements antisociaux et trafics illicites divers, etc.

L’atelier du 25 novembre 2017, a réuni des jeunes 5 pays du G5 Sahel, des consultants, un expert en matière de Gouvernance du G 5 Sahel et le Ministre de la jeunesse et de la construction citoyenne du Mali. Mais, avant un groupe d’experts formés de représentants des cellules du G5 Sahel, des CNJ et autres organisations de jeunes, des Ministères de la jeunesse et du centre pour le dialogue humanitaire, et experts commis pour l’étude du Cadre de référence, se sont réunis lors d’un atelier le 23 et le 24 novembre 2017.

Les travaux de cet atelier préparatoire, se sont assurés que les orientations et les objectifs nationaux de prise en charge de la problématique jeunesse ont été bien identifiés et analysés. Ils ont aussi analyser les orientations, les axes et les objectifs stratégiques proposés dans le cadre de référence. Et, enfin, ils ont mis en cohérence et en complémentarité le Cadre de référence avec les orientations et les axes stratégiques du système de développement et de sécurité et le programme indicatif prioritaire du G5 Sahel, avant de finaliser le Cadre de référence.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en