Version imprimable de cet article Version imprimable | |

La MINUSMA à Gao accompagne la société civile dans son action citoyenne d’assainissement de la ville

dimanche 28 janvier 2018

La troisième édition de la journée d’assainissement de l’association « Ir Labbo Faaba » (Aidons nos localités) a eu lieu le 20 janvier dernier au quartier château de la commune urbaine de Gao, couplée avec la célébration de la fête de l’armée nationale. C’était en présence des autorités coutumières et de la société civile, qui ont salué l’accompagnement de la MINUSMA dans cette action citoyenne qui vise la santé publique et le bien-être des populations.

Pour répondre valablement à l’appel des communautés de la cité des Askia, la Division des Affaires Civiles, la section de la Réforme du Secteur de la Sécurité et du Désarmement de la Démobilisation et de la Réinsertion (RSS/DDR) et la Force de la MINUSMA, à travers le contingent Sénégalais, ont conjugué leurs efforts. C’est ainsi que le génie militaire du contingent sénégalais a mobilisé les grands engins de travaux publics pour faciliter cette opération. « Sans ces différents équipements, cette activité aurait perdu son sens malgré les camions qui ont été mobilisés par les particuliers pour l’acheminement des ordures vers le dépôt. Nous remercions la MINUSMA à travers le contingent sénégalais et la Division des Affaires Civiles et la section RSS/DDR qui ont tout mis en œuvre pour le succès de cette activité, » a expliqué M. Moussa Issoufi, Président de l’Association Ir Labbo Faaba.

Plus de 150 personnes ont pris part à cette activité en présence des soldats de la paix, venus avec des moyens importants, pour dégager les ordures de cette place située au milieu des sièges de plusieurs organisations nationales et internationales. « Je suis un chef de village comblé parce que j’ai pris part à beaucoup d’actions exécutées par la MINUSMA dans mon quartier et dans le reste de la ville. Je remercie donc la MINUSMA et tous ceux qui ont fourni l’effort pour la réalisation de cette activité d’assainissement qui contribue à notre mieux être » s’est réjoui M. Ichakane Ag Oyé, le Chef du quartier château.

Malgré l’absence des Forces armées nationales qui, au même moment était en pleine célébration du 20 janvier, en compagnie des plus hautes autorités régionales au niveau du camp Firhoun, les jeunes ont rendu un vibrant hommage à ces hommes qui se battent de jour comme de nuit pour assurer la sécurité des personnes et de leurs biens. « Nous rendons un vibrant hommage à nos forces armées et nous inclinons devant la mémoire de ceux d’entre eux qui sont tombés sur le champ d’honneur. Nous devons nous engager, à partir de maintenant, à entretenir ce site pour que l’effort fourni ait un impact positif. C’est le lieu de remercier la MINUSMA qui se trouve toujours à nos côtés pour relever les nombreux défis, » a déclaré M. Abdoul Karim Samba, représentant du Conseil Communal des Jeunes.

C’était le lieu pour M. Badarou Agaly Maiga, représentant de la Division des Affaires Civiles de la MINUSMA de saluer l’initiative de l’association Ir Labbo Faaba entièrement composée de jeunes. Il a mis l’occasion à profit pour rappeler la nécessité de l’engagement de la société civile pour la multiplication de telles actions citoyennes. « Nous avons participé à cette activité parce que nous savons qu’elle contribue à la santé publique. L’assainissement de la ville de Gao est une affaire qui nous concerne tous et c’est ce qui nous motive à accompagner votre association » a-t-il soutenu.

Même avis du côté du Capitaine Biram SARR qui représentait le chef du Contingent Sénégalais de la MINUSMA à Gao : « Si nous voyons les jeunes s’engager dans des actions aussi nobles, nous ne pouvons que les accompagner. Sachez que vous aurez toujours notre soutien pour de telles initiatives ».

Le Bureau régional de la MINUSMA dans la cité des Askia n’en est pas à sa première activité de soutien à l’assainissement de la ville. C’est environ 220 millions de francs CFA En effet, qu’elle avait injecté dans deux projets d’assainissement de la commune urbaine de Gao.

Bureau de la Communication Stratégique et de l’information publique
MINUSMA-Info@un.org
http://minusma.unmissions.org

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en