Version imprimable de cet article Version imprimable | |

LUTTE CONTRE LA COVID-19 : Le ministère de la culture outille les membres du RECOTRADE

vendredi 11 septembre 2020

Face à la pandémie de la COVID-19, aucune stratégie ne doit être ignorée. Et, c’est ce que le Ministère de la culture du Mali a compris en mettant à contribution le Réseau des Communicateurs Traditionnels pour le Développement (RECOTRADE) à contribution. Et, grâce à un appui financier de la MINUSMA, un atelier de formation des membres du Recotrade et des superviseurs chargés de la mise en œuvre de la campagne de sensibilisation contre la COVID-19, a eu lieu au Musée national du Mali, le 3 septembre 2020.

Des experts de l’OM et du Ministère de la santé du Mali ont formé le 3 septembre 2020, au moins 150 membres du Recotrade et des superviseurs chargés de la mise en œuvre de la campagne de sensibilisation contre la COVID-19.

Depuis le 25 mars 2020, date à laquelle les premiers de la maladie à coronavirus 2019, ont été découverts au Mali, se fut une mobilisation générale. Du côté du ministère de la culture, sous la houlette de Mme Ndiaye Ramatoulaye Diallo, ministre de la culture de l’époque, tous les acteurs culturels ont été mobilisés afin de sensibiliser les populations à la COVID-19, à limiter la contagion, à refuser le déni de l’existence de la maladie, à adopter les gestes barrières et les mesures de distanciation sociale, en mettant en œuvre des activités sur le terrain. C’est dans ce cadre, sous l’égide du Ministère de la culture et avec un appui financier du Bureau UNESCO de Bamako, a été lancé le lundi 18 mai 2020, à la Gare routière de Sogoniko, une campagne pilote de sensibilisation contre la COVID-19 et pilotée par le Recotrade.

« Compte tenu des résultats tangibles enregistrés par cette campagne pilote, le Ministère de la Culture a soumis le 27 mai 2020 à la MINUSMA, une requête de financement d’une campagne de sensibilisation d’envergure, toujours avec le RECOTRADE et qui sera élargie aux dix régions, aux six communes du District de Bamako et à trente cercles », a indiqué Yamoussa Fané, secrétaire général du Ministère de la culture. Selon lui, le risque d’une recrudescence de la maladie n’est pas à exclure et la vigilance doit être observée. C’est pour cela, il dira que nous devons intensifier les campagnes d’information et de sensibilisation au respect des mesures de protection individuelle et collective et convaincre nos compatriotes de l’existence de la maladie.

Il a indiqué que la session de formation vise à doter les membres du RECOTRADE de compétences nécessaires pour véhiculer les messages de sensibilisation dans les langues nationales, pour expliquer les gestes barrières, pour diffuser les bonnes informations relatives à toutes les initiatives entrant dans le cadre de la prévention et de la lutte contre la COVID-19. « Cette initiative vise à amener les membres de RECOTRADE a aider les populations à changer de comportement et à adopter de bons gestes quotidiens pour sauver des vies », a-t-il rappeler. Avant de dire que l’atelier permettra de recevoir les conseils sur le comportement à adopter sur le terrain.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav